Ports espagnols en déclin : la menace des géants marocains

23 octobre 2023 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

En raison de la rude concurrence avec les ports marocains, les ports espagnols « courent le risque de perdre 50 % de leur activité de transbordement international de conteneurs », soit plus de quatre millions d’EVP à moyen terme, analysent certains experts.

Les données des Ports de l’État révèlent que les ports espagnols ont déjà perdu un million d’EVP de transbordement international entre 2018 et août 2023, dont environ 950 000 EVP des ports de Valence, Algésiras et Barcelone, soit une réduction de 10 % par rapport aux 9,26 millions d’EVP de transbordement de 2018, relaie El Mercantil, rappelant que cette activité représente aujourd’hui 51 % du trafic total de conteneurs en Espagne.

Selon les experts, la baisse de cette activité se justifie entre autres par « le déplacement des transbordements en Méditerranée occidentale des ports européens vers ceux d’Afrique du Nord ». Selon une étude du cabinet de conseil ALG, « la capacité inutilisée pour le trafic de conteneurs en Méditerranée occidentale passera des 11,6 millions d’EVP actuels à 28,5 millions d’EVP en 2035 ». Les experts notent une capacité de 27,3 millions d’EVP entre le Maroc (deux millions au terminal danois APM de Tanger Med et 12 millions à Nador), l’Algérie (8,5 millions d’EVP à Djen Djen et Cherchell) et la Tunisie (4,8 millions de TEU à Enfidha).

À lire : Les ports espagnols pourraient perdre des milliards d’euros au profit de Tanger Med

« L’avenir du volume du trafic international dans les ports européens de la Méditerranée occidentale est menacé en raison de la forte concurrence des terminaux des quais du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie », soutiennent les experts, estimant « une perte de 50 % de l’activité de transbordement en Espagne », soit 4,4 millions d’EVP sur les 8,8 traités en 2022. À en croire l’un d’eux, Tanger Med est « une preuve sans équivoque » du pouvoir d’attraction des ports d’Afrique du Nord. Lancé en juillet 2007, le port marocain a clôturé l’année 2022 avec un trafic de 7,6 millions d’EVP. Aujourd’hui, il dispose de deux terminaux d’une capacité de 6,5 millions d’EVP.

Les ports nord-africains et Tanger Med en particulier « sont plus compétitifs en termes de prix, car leurs coûts de main-d’œuvre sont inférieurs », explique un expert, ajoutant que « la différence estimée entre une escale dans un port de transbordement espagnol ou à Tanger Med est de 10 millions d’euros par navire et par an ». Par ailleurs, les industries se délocalisent de plus en plus au Maroc et en Turquie, relève un autre expert, donnant l’exemple d’Inditex qui, après la crise sanitaire du Covid-19, « recherche des fournisseurs en Galice même, au Portugal, au Maroc et en Turquie ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Nador - Tanger Med - Portuaire

Aller plus loin

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Les ports espagnols pourraient perdre des milliards d’euros au profit de Tanger Med

Les ports espagnols comme celui d’Algésiras craignent de perdre une bonne partie de leur trafic de marchandises à cause de la nouvelle directive de l’UE sur les marchés des...

Tanger Med : les ambitions d’APM Terminals pour le second terminal à conteneurs

APM Terminals ambitionne de faire du second terminal à conteneurs de Tanger Med 2 qu’il exploite, une infrastructure bien plus imposante en termes de capacité. C’est dans ce...

Les ports marocains prospèrent grâce à une directive européenne

Le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, a déclaré que l’entrée en vigueur, depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, de l’ETS (Emissions Trading...

Ces articles devraient vous intéresser :

GNL : Le Maroc se dote d’un terminal flottant à Nador West Med

Le Maroc s’apprêterait à lancer un appel d’offres pour la construction d’un terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Nador West Med.

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...

Tanger Med Port Authority : nette progression du chiffre d’affaires à fin septembre

À fin septembre dernier, Tanger Med Port Authority (TMPA) affichait un chiffre d’affaires brut de plus de 2,35 milliards de dirhams, en hausse de 11% par rapport à la même période de l’année dernière.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Chaos à Tanger Ville : Un seul ferry et des heures d’attente

Le port de Tanger Ville connait une congestion maritime sans précédent ces derniers jours, en raison d’une pénurie de navires de transport maritime entre Tanger Ville et Tarifa en Espagne.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.