Procès des attentats de Bruxelles : le portrait d’Ali El Haddad Asufi dressé

28 janvier 2023 - 10h40 - Belgique - Ecrit par : A.P

Le procès des attentats de Bruxelles continue de livrer ses secrets. À l’audience de jeudi, les juges d’instruction ont dressé le portrait du Belgo-marocain Ali El Haddad Asufi, 39 ans, principal accusé de ces attentats.

Né à Berchem-Sainte-Agathe, Ali El Haddad Asufi, ami proche d’Ibrahim El Bakraoui, l’un des kamikazes de Zaventem, a toujours résidé à Bruxelles. Il a été recruté en 2014 en tant que chauffeur-livreur à l’aéroport de Zaventem et se chargeait d’amener les repas vers les avions, rapporte bx1. Musulman sunnite croyant et pratiquant, le Belgo-marocain au casier vierge avant sa condamnation à 10 ans de prison en France pour les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, est défendu à Bruxelles par Me Jonathan De Taye.

Son numéro de téléphone, connu de la cellule antiterroriste de la police judiciaire fédérale de Bruxelles en raison de ses liens avec plusieurs accusés des attentats de Paris, a été capté près de l’aéroport de Zaventem où il travaille le 22 mars 2016, date à laquelle s’est fait exploser Ibrahim El Bakraoui. Deux jours plus tard, soit le 24 mars, il a été arrêté et son domicile perquisitionné. Selon ses déclarations à l’audience, Ibrahim El Bakraoui a été endoctriné à l’idéologie de l’État islamique par son cousin Oussama Atar, considéré par les enquêteurs comme le chef de la cellule terroriste.

À lire : Coup d’éclat du Marocain Ibrahim Farisi au procès des attentats de Bruxelles

Libéré le 25 mars après avoir été entendu, il est à nouveau arrêté le 9 juin 2016, sur la base de nouveaux éléments, notamment un message audio dans lequel le kamikaze Najim Laachraoui déclare qu’« un frère » l’a informé de l’arrivée de vols « américains, russes et israéliens » le matin du 22 mars. D’après les enquêteurs, il pourrait s’agir d’Ali El Haddad Asufi qui, à l’audience du 9 juin, a nié la radicalisation d’Ibrahim El Bakraoui. Placé sous mandat d’arrêt, il a été inculpé de participation aux activités d’un groupe terroriste, d’assassinats et de tentatives d’assassinats dans un contexte terroriste.

Selon une enquêtrice de la DS3, la section antiterroriste de la police judiciaire fédérale, l’accusé a aidé Ibrahim El Bakraoui qui a tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie, en le conduisant à l’aéroport de Schiphol aux Pays-Bas. « On peut constater que M. Ali El Haddad Asufi a apporté un appui dans les tentatives de départ d’Ibrahim El Bakraoui. Il l’a véhiculé, a voyagé avec lui et l’a aidé à entrer en contact avec son frère », a indiqué la juge d’instruction lors de l’audience de jeudi.

À lire : Six ans après les attentats de Bruxelles, Molenbeek tente de tourner la page

Par ailleurs, deux clés saisies lors de la seconde perquisition du domicile d’Ali El Haddad Asufi contiennent, pour l’une, des chants religieux utilisés par l’État Islamique pour ses vidéos de propagande, et pour l’autre, des photos d’armes à feu, des fausses fiches de paye, des reportages télévisés sur les attentats à Paris, ainsi que six fichiers audio dont un enregistrement d’Ibrahim El Bakraoui dans lequel il nie son endoctrinement, affirme que le djihad doit être une obligation pour les musulmans et glorifie le “califat”.

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Terrorisme - Procès - Etat islamique - Daech - Attentats terroristes à Paris - MRE

Aller plus loin

Six ans après les attentats de Bruxelles, Molenbeek tente de tourner la page

Même s’ils tentent coûte que coûte de tourner la page, d’écrire une nouvelle histoire, loin du radicalisme, les Molenbeekois se souviennent comme si c’était hier des attentats...

Coup d’éclat du Marocain Ibrahim Farisi au procès des attentats de Bruxelles

Le Marocain Ibrahim Farisi, l’un des deux accusés comparaissant libres au procès des attentats du 22 mars 2016, a fait un nouveau coup d’éclat en perturbant les débats lors de...

Procès des attentats de Bruxelles : la défense obtient le démontage des box

Après avoir protesté lundi dernier contre la configuration des box, les accusés des attentats de Bruxelles et leurs avocats ont obtenu gain de cause. La présidente de la Cour a...

Attentats de Bruxelles : les accusés boycottent le procès

Alors que les victimes des attentats de Bruxelles attendaient avec impatience l’ouverture du procès, les accusés dont Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, soutenus par leurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

Roi Mohammed VI : les MRE « sont un motif de fierté pour le Maroc »

Le roi Mohammed VI a salué la détermination des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à défendre les intérêts du Maroc notamment les causes nationales liées à leur patrie et au Sahara, et les a invités à s’impliquer dans le processus de développement....

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.