Maroc : un « macabre dictionnaire » pour démystifier les tests de la virginité

10 février 2022 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

« Le macabre dictionnaire des tests de virginité » est la dernière publication du Mouvement alternatif des libertés individuelles (MALI) pour dénoncer et condamner les risques de la sacralité, de la virginité féminine et toutes les pratiques cruelles qui l’entourent au Maroc.

Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) estime que les tests de virginité provoquent des douleurs physiques et psychologiques et ont des conséquences néfastes sur la santé de la femme. C’est la raison pour laquelle ce dictionnaire, disponible en arabe, anglais et français et consultable en ligne, a été publié en vue de « redéfinir des termes qui semblent naturels dans notre langage courant, mais qui ont été conçus il y a des siècles pour opprimer et sous-évaluer les femmes ».

À lire : Campagne pour l’interdiction des tests de virginité au Maroc

On peut retrouver dans cet ouvrage les définitions de plusieurs mots, tels que virginité, hymen, défloration, test des deux doigts, test du drap de lit, kit de l’hymen artificiel, certificat de virginité, violence sexuelle, viol ou encore l’article 488 du Code pénal.

À lire : « La virginité est une obsession au Maroc »

Le MALI présente chacun de ces termes comme « un concept archaïque, qui ne peut et ne doit être la mesure de la valeur d’un individu, ni lui donner une quelconque valeur supplémentaire ». Le dictionnaire propose une sorte de déconstruction et de relecture démasquée des concepts liés à la virginité féminine et à la sexualité. Il contient de nombreux articles écrits par des organisations internationales telles que les Nations unies, ONU Femmes et l’Organisation mondiale de la santé, pour dénoncer les tests de virginité. D’ailleurs, depuis environ quatre ans, cette pratique est considérée comme une violation des droits humains par les Nations unies.

À lire : Mariage : entre virginité et tradition, la nuit de noces ruine la vie des femmes

En matière d’opposition contre le test de virginité, le MALI avait lancé, l’année dernière, une campagne numérique en arabe, anglais et français, sur la symbolique des « draps de lit », une tradition présentée comme une humiliation pour la femme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Femme marocaine - Virginité

Aller plus loin

Mariage : entre virginité et tradition, la nuit de noces ruine la vie des femmes

Certaines pratiques traditionnelles continuent de résister au temps dans des pays arabes et musulmans comme le Maroc, au point que le mariage peut voler en éclats après la nuit...

Il faut lever « le mythe de la virginité dans les communautés musulmanes »

Au Maroc, dans la tradition musulmane ou dans les communautés culturelles et musulmanes existantes dans certains pays, l’honneur de la famille se mesure à la virginité de la...

A vendre : virginité à 150 dirhams (reportage)

Pour certains, c’est une question d’honneur. Sujet tabou, la virginité avant le mariage est encore réclamée par de nombreuses familles marocaines, notamment par le futur époux...

Le Maroc refuse d’interdire les tests de virginité

Malgré l’appel lancé le 17 octobre dernier par l’OMS et l’ONU Femmes pour interdire définitivement les tests de virginité, le Maroc n’a pas encore répondu positivement.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.