Recherche

Le Maroc doit s’attendre à une forte baisse des transferts des MRE

© Copyright : DR

15 mai 2020 - 17h30 - Marocains du monde

La crise sanitaire liée au covid-19 produit un impact négatif sur les transferts d’argent des Marocains résidant à l’étranger (MRE), qui enregistrent déjà "une baisse de 10 %". Une situation qui pourrait empirer les mois à venir.

"Ces difficultés risquent de durer dans le temps, de se prolonger au moins sur les deux années à venir et d’être dix fois plus graves que celles enregistrées après la crise financière de 2008", affirme l’économiste marocain résidant en France, Najib Soumi sur la chaîne Awasser.

Pour l’expert, ce scénario du pire devra être placé au cœur des préoccupations et prévisions du gouvernement marocain. De même, le secteur bancaire devra jouer un rôle essentiel pour juguler cette crise en activant notamment les leviers du report des échéances de crédit et de la baisse des coûts du transfert d’argent, suggère-t-il.

Pour sa part, Abdellah Boussouf, secrétaire général du Conseil consultatif des Marocains de l’étranger, appelle à une solidarité nationale envers la communauté marocaine dans le monde. Selon lui, le coût des transferts d’argent appliqués au Maroc est le plus cher au monde. Il demande alors que ce coût soit supprimé en ces temps de covid-19. "Il y va, dit-il, de la capacité de nos MRE à continuer à envoyer de l’argent à leurs proches, et du pays à pérenniser ses réserves en devises".

Mots clés: Transferts des MRE , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Abdellah Boussouf

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact