Recherche

Vaccin anti Covid-19 : le Maroc se tourne vers d’autres fournisseurs

© Copyright : DR

11 mars 2021 - 15h00 - Maroc - Par: J.K

Les relations entre la Chine et le Maroc à propos du vaccin anti Covid −19 baignent dans un flou inquiétant. Préoccupés, les députés marocains ont bien l’intention d’interpeller les ministres de la Santé, de l’Industrie et du Commerce, ainsi que celui des Affaires étrangères, afin de mieux cerner les raisons pour lesquelles la Chine n’honore pas son engagement.

Normalement, à partir de ce mois de mars, la construction d’une unité de production du vaccin chinois à Tanger-Tech, pour l’exportation vers l’Afrique devrait avoir commencé. Mais jusqu’ici, rien n’est fait. De plus, les livraisons de vaccins viennent au compte-gouttes, bien que le Maroc ait participé aux essais cliniques. Tout ceci laisse croire que la Chine n’a pas honoré ses engagements, pourtant signés dans l’accord, l’été dernier et sur lequel les trois ministres marocains Khalid Ait Taleb de la Santé, Nasser Bourita des Affaires étrangères et Moulay Hafid Elalamy de l’Industrie et du commerce, ont apposé leur paraphe, écrit Assabah.

Dans ce sens, les parlementaires envisagent de convoquer ces trois ministres pour plus d’explications sur le sujet. Ils ont donc adressé une demande au président de la Chambre des représentants, afin d’auditionner les trois membres du gouvernement. La date de l’audience n’est pas encore fixée, informe le 360, soulignant que ce serait probablement lors de la prochaine session du printemps, qui démarre dans un mois.

Toutefois, il faut noter que le vaccin développé par le Wuhan Institute of Biological Products (WIBP), l’un des laboratoires de Sinopharm pour lequel le Maroc a participé aux essais cliniques à l’automne dernier, a connu beaucoup de retard dans sa mise au point et jusqu’à présent le Maroc est dans l’attente du détail des résultats de la troisième phase des essais de ce vaccin pour lequel il a initialement passé commande. Les trois livraisons de 500 000 doses chacune du vaccin reçues par le Maroc, sont celles produites par Sinopharm-Pékin.

Face à cette situation, le Maroc a décidé de diversifier ses fournisseurs. Ainsi, le ministère de la Santé a autorisé mercredi 10 mars, l’utilisation temporaire d’urgence pour une année, du vaccin russe Sputnik V. En plus, la commission scientifique opte aussi pour l’utilisation du vaccin produit par Johnson & Johnson.

Mots clés: Chine , Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération , Ministère de la Santé , Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies , Vaccin anti-Covid-19

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact