Violences et insultes racistes : un Marocain porte plainte contre la police espagnole

13 juillet 2023 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Un jeune homme d’origine marocaine, victime de violence et d’insultes racistes de la part de policiers à Grenade en décembre dernier, vient de saisir la Cour constitutionnelle, avec le soutien de l’Association andalouse des droits de l’homme (APDHA).

Dans sa plainte, le Marocain rappelle qu’il a été arrêté le 6 décembre par la police anti-émeute alors qu’il se rendait à son lieu de travail sur sa trottinette électrique, en pleine célébration par les Marocains de la victoire de leur pays sur l’Espagne en huitièmes de finale de la coupe du monde au Qatar. Le jeune homme affirme avoir été victime de violence policière et d’insultes racistes, rapporte Público.

Deux agents l’auraient frappé à divers endroits du corps et un autre lui aurait donné un coup de pied à la tête alors qu’il était immobilisé, indique-t-il dans sa plainte. Selon le plaignant, les policiers lui ont proféré des injures racistes du genre « Qu’est-ce que tu fais dans la vie, maure de merde ? », « Ce soir, tu vas dormir au chaud », lors de son transfert au poste de police.

À lire : Blois : un Marocain succombe après le tir d’un policier

Plusieurs personnes ont été témoins de la scène et du comportement jugé « raciste » des policiers. Certains ont pu enregistrer des séquences avec leurs téléphones portables, rappelle-t-il dans la plainte, précisant avoir déjà porté l’affaire devant le tribunal de Grenade, auquel il a fourni une série de preuves (rapports médicaux, enregistrements et photographies de témoins) compilée par l’APDHA.

Mais le tribunal a classé l’affaire sans suite, exigeant le rapport de la police. Le Marocain a fait appel de la décision devant la Cour provinciale qui a reconnu la violence policière, mais a estimé que cela semblait justifié parce que le jeune homme avait résisté à son arrestation. Le Marocain a alors décidé de saisir la Cour constitutionnelle pour dénoncer ce « racisme institutionnalisé ».

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Grenade - Bavure policière

Aller plus loin

Espagne : dispositif spécial de sécurité pour le match Maroc-Espagne

Un dispositif spécial de sécurité sera mis en place dans la ville de Lorca à l’occasion du match entre l’Espagne et le Maroc prévu mardi à 16 heures, comptant pour les huitièmes...

« Sales arabes » : l’IGPN enquête sur des violences policières présumées

Le Parquet de Paris a ouvert une enquête, notamment pour faux en écriture publique et violences commis par personne dépositaire de l’autorité publique. Des policiers de la BAC...

Asnières : un jeune frappé à la tête par la police

Lors d’une intervention de police à Asnières, à la limite de Colombes, un jeune a reçu à la tête, plusieurs coups de matraque. Il a perdu connaissance et a été hospitalisé.

La police française est raciste, selon un sondage

Une majorité de Français (67 %) estime que le racisme est bien présent au sein de la police, révèle un sondage de l’institut YouGov. 19 % estiment que ce problème est largement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.