Yasmina Baddou future maire de Casablanca ?

1er octobre 2012 - 16h42 - Maroc - Ecrit par : J.L

Yasmina Baddou, ancienne ministre de la Santé, a soutenu Hamid Chabat dans sa course à la présidence du parti de l’Istiqlal, un soutien plus qu’apprécié puisque que Chabat veut la nommer coordinatrice du parti dans la région du Grand Casablanca.

Sa désignation est l’une des étapes de la réorganisation du parti de l’Istiqlal dans la région du Grand Casablanca, où Yasmina Baddou jouit d’une certaine influence en tant que députée de la circonscription d’Anfa.

Chabat ouvre ainsi la voie à Yasmina Baddou, qui brigue le poste de maire de Casablanca, une manœuvre qui confirmerait le jeu des alliances ayant porté Hamid Chabat à la tête de l’Istiqlal.

Des 29 membres du comité exécutif de l’Istiqlal, 60% y siègent pour la première fois. Parmi les 12 anciens qui restent au comité exécutif, on retrouve Yasmina Baddou, Karim Ghellab, Taoufiq Hejira, Bouamar Tighouane et Adil Douiri, en vue pour le poste de ministre des Finances.

Abdelouahed El Fassi, candidat perdant, accuse lui des parties influentes externes à l’Istiqlal, d’avoir exercé de fortes pressions sur des membres du conseil national, les poussant à voter pour Chabat. Ces même parties ont porté Chabat à la tête de l’Istiqlal dans l’optique d’obtenir un remaniement ministériel, affirme El Fassi.

Yasmina Baddou s’en défend et indique qu’elle a choisi le camp de Hamid Chabat trois mois avant le début de la course à la présidence de l’Istiqlal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Karim Ghellab - Abbas El Fassi - Yasmina Baddou - Partis politiques - Adil Douiri - Istiqlal - Hamid Chabat - Gouvernement marocain

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles privées au Maroc : hausse des frais et colère des parents

Des écoles privées ont décidé d’augmenter les frais de scolarité à la prochaine rentrée au grand dam des parents d’élèves. Préoccupée, une députée du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) appelle le gouvernement d’Aziz Akhannouch à agir pour empêcher...

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : la réforme des retraites divise

La réforme des retraites donne du fil à retordre à l’Exécutif marocain. De leur côté, les syndicats s’inquiètent de sa mise œuvre dans un contexte économique marqué par l’inflation, exprimant des craintes quant à l’avenir des retraités.

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...

Maroc : ces ministres qui veulent quitter le gouvernement

Alors que de nombreuses rumeurs font état d’un remaniement, certains ministres sont impatients de quitter le navire d’Aziz Akhannouch pour diverses raisons. Qui sont ces membres du gouvernement ?

Maroc : des GPS pour traquer les voitures des fonctionnaires

Au Maroc, une ONG appelle à l’installation d’antennes GPS sur les véhicules de service affectés à certains fonctionnaires afin d’éviter leur utilisation à des fins privées.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

Le Maroc va réguler TikTok

Face aux déviances observées sur certains réseaux sociaux, notamment TikTok, les autorités marocaines prévoient de mettre en œuvre une politique visant à restreindre l’utilisation de la plateforme chinoise.

Les MRE très attendus cet été pour booster l’immobilier

Les initiatives gouvernementales et le retour massif des Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent à la relance du marché de l’immobilier marocain.