Recherche

Zineb El Rhazoui inquiétée par la justice ?

© Copyright : DR

8 novembre 2019 - 18h30 - Monde

Les propos de Zineb El Rhazoui, sur Cnews, ne sont pas du goût de la Ligue des Droits de l’homme (LDH), qui les condamnent avec rigueur. L’ex-journaliste de Charlie hebdo, sur cette chaîne a, en effet, appelé, le 5 novembre dernier, à l’utilisation de « balles réelles » contre des jeunes de quartiers populaires, faisant référence à une confrontation avec les forces de l’ordre à Mantes-la-Jolie.

La Ligue des Droits de l’homme (LDH), dans son communiqué, considère les propos de Zineb El Rhazoui,, celle qui a comparé l’islam à l’occupant nazi, « de provocation au meurtre, une infraction punie et réprimée par l’article 24 1° de la loi sur la presse ».

A en croire le même communiqué, les armes à feu ne sauraient être utilisées dans le cadre d’une simple confrontation, nonobstant la violence qu’elle emporterait.

Tout en rappelant le contexte particulier de la ville de Mantes-la-Jolie, en proie à la pauvreté et victime de réactions inappropriées et condamnables de la part des autorités policières, la Ligue soutient que les propos de la chroniqueuse « s’inscrivent dans une logique de dépassement progressif d’un langage et d’une pensée outrancière de plus en plus véhiculés sur les médias traditionnels ». « Ces propos », selon la Ligue, « favorisent ainsi des passages à l’acte violent ».

« Si la LDH a toujours été soucieuse de la protection de la liberté d’expression, celle-ci ne doit pas être dévoyée pour promouvoir des idéologies violentes et vindicatives », soutient l’organisation de défense des droits humains.

Consciente du fait que la seule dénonciation de la militante ne suffit plus pour « y mettre un terme », la Ligue interpelle le Procureur de la République de Paris et le Conseil supérieur de l’Audiovisuel, afin que « des poursuites soient engagées » contre la Franco-marocaine.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact