Maroc : appel pour amnistier les cultivateurs de cannabis

6 mai 2021 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Débattre dans les plus brefs délais, de la proposition de la loi relative à « l’amnistie générale » au profit des cultivateurs du cannabis dans le Rif. Tel est le vœu exprimé par le groupe du Parti authenticité et modernité (PAM), à l’origine de cette à la Chambre des Conseillers.

La missive adressée par le groupe du PAM au président de la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme, réclame la convocation d’une réunion pour l’étude de cette proposition de loi d’amnistie qui semble, selon le parti, s’imposer après l’examen en cours du projet de loi 13-21 sur l’usage légal du cannabis.

Selon la formation politique, cette amnistie aura un «  impact social certain, puisque la mesure devant bénéficier à un grand nombre de citoyens qui vivent des conditions difficiles et représentent le maillon faible de la chaîne de production et de trafic de drogues  ». « Cette catégorie sociale a besoin de réhabilitation et de justice… sachant que certaines personnes vivent entre le marteau des poursuites judiciaires et l’enclume du chantage des barons de la drogue à l’échelle locale et internationale », soutient le groupe PAM dans sa lettre.

Initiée en décembre 2015 par le groupe du Parti authenticité et modernité, la proposition d’amnistie ne pourra prospérer qu’en présence de conditions économiques alternatives capables de faciliter l’intégration sociale et économique et l’encadrement des habitants des périmètres concernés par cette culture ainsi que la stabilité de ces populations qui ont longtemps souffert de leurs démêlés avec la justice. Toute cette réalité conditionnée à son tour, par l’adoption de la loi sur l’usage légal du cannabis.

Sujets associés : Droits et Justice - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Légalisation du cannabis au Maroc - Parlement marocain

Aller plus loin

Chakib El-Khayari dit non à la légalisation du cannabis à des fins récréatives

Chakib El-Khayari, coordinateur de la Coalition pour l’usage médical et industriel du cannabis (le Kif) s’oppose à la légalisation du cannabis à des fins récréatives. Il...

Le Maroc parle de l’amnistie des cultivateurs de cannabis

L’étude de la loi relative à l’amnistie des cultivateurs de kif a été reportée au Parlement, le 8 janvier dernier, au cours d’une réunion de la commission de justice à la...

Légalisation du cannabis : voici les revendications des petits cultivateurs

Les cultivateurs du cannabis des provinces d’Al Hoceima et de Chefchaouen ont décidé de fédérer leurs énergies pour défendre leurs droits, en attendant la promulgation de la...

Il est temps d’amnistier les petits cultivateurs de cannabis au Maroc

Alors que le Maroc est en passe de légaliser l’usage du cannabis, de nombreuses personnes estiment que les cultivateurs représentent un danger pour la société. Ce n’est pas le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Réaction d’Abdellatif Ouahbi sur un éventuel remaniement du gouvernement

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, également secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), serait l’un des ministres figurant sur la liste des départs au cas où un réajustement de l’équipe gouvernementale se confirmait.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.