Dépenses militaires : Le Maroc freine, l’Algérie accélère

23 avril 2024 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les dépenses militaires du Maroc ont connu une légère baisse l’année dernière, tandis que celle de l’Algérie a enregistré une forte hausse. Les États-Unis, la Chine, la Russie, l’Inde et l’Arabie saoudite arrivent en tête des pays ayant le plus dépensé en 2023.

Le dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) intitulé « Les dépenses militaires mondiales pour l’année 2023 » révèle que les dépenses militaires du Maroc ont diminué de 2,5 % en 2023, pour atteindre 5,2 milliards de dollars, ce qui représente 3,64 % de son PIB. À l’inverse, les dépenses militaires de l’Algérie ont augmenté de 76 % pour atteindre 18,3 milliards de dollars, soit le niveau de dépenses le plus élevé jamais enregistré par le voisin et la plus forte augmentation annuelle de ses dépenses depuis 1974. Cette hausse s’explique par « une forte hausse des revenus provenant des exportations de gaz vers les pays européens ». Toutefois, « l’Algérie et le Maroc sont de loin les plus gros dépensiers de la sous-région (Afrique du Nord), représentant à eux deux 82 % des dépenses militaires nord-africaines en 2023 », précise le document.

À lire :Le Maroc et l’Algérie se battent pour le titre de ... « champion d’Afrique de l’armement »

Au niveau continental, les dépenses militaires en Afrique ont atteint 51,6 milliards de dollars en 2023, soit une augmentation de 22 % par rapport à 2022. Dans le détail, les pays d’Afrique du Nord ont dépensé 28,5 milliards de dollars l’année dernière pour renforcer leur arsenal militaire, soit une augmentation de 38 % par rapport à 2022. Quant aux pays de l’Afrique subsaharienne, ils ont dépensé 23,1 milliards de dollars en armements en 2023, soit 8,9 % de plus qu’en 2022, mais 22 % de moins qu’en 2014. L’augmentation enregistrée en 2023 s’explique par la hausse de 20 % des dépenses du Nigéria – le plus gros dépensier militaire de la sous-région – et les hausses notables des dépenses de plusieurs autres pays, dont la RDC et le Soudan du Sud, note le rapport.

À lire :L’Algérie renforce-t-elle son armement de livraison d’armes russes à cause du Maroc ?

Les États-Unis, la Chine, la Russie, l’Inde et l’Arabie saoudite demeurent les plus grands dépensiers en termes de budget militaire au monde. Ils représentaient à eux seuls 61 % des dépenses militaires mondiales en 2023. Les dépenses militaires dans le monde ont atteint 2 400 milliards de dollars en 2023, soit leur plus forte augmentation en une décennie, en raison des conflits en cours. « Cela reflète la dégradation de la situation de la paix et de la sécurité dans le monde. Il n’y a pas vraiment de région où la situation s’améliore », a commenté Nan Tian, chercheur du SIPRI.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - États-Unis - Algérie - Inde - Arabie saoudite - Chine - Défense - Armement

Aller plus loin

L’Algérie renforce-t-elle son armement de livraison d’armes russes à cause du Maroc ?

Depuis la signature d’un accord militaire entre le Maroc et Israël, l’Algérie, qui se dit menacée, augmente son budget militaire, en vue d’acquérir de nouvelles armes. Elle...

Maroc-Algérie : la course à l’armement continue

Le Maroc et l’Algérie poursuivent leur course à l’armement. L’Algérie prévoit un budget militaire de 22,7 milliards de dollars pour 2023, soit une augmentation de 130 % par...

Le Maroc veut acquérir un système d’armement israélien sophistiqué

En marge du sommet du Neguev tenu en Israël, le Maroc a une fois de plus exprimé sa demande relative à l’acquisition des systèmes d’armes défensives israéliens. De quoi...

Le réarmement du Maroc fait-il peur à l’Algérie ?

Le Maroc a augmenté son budget militaire ces dernières années pour renforcer et moderniser son armée. Le royaume a acquis plusieurs drones et systèmes de défense auprès des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.