Élections 2021 au Maroc : voici la répartition provisoire des sièges

10 septembre 2021 - 08h57 - Maroc - Ecrit par : A.T

Après l’opération de dépouillement et de décompte des voix aux élections générales du 8 septembre, le ministère de l’Intérieur a livré, jeudi dans la soirée, les données provisoires relatives à la répartition des sièges. Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) arrive largement en tête.

C’est acté. Le Parti de la justice et du développement (PJD) a essuyé un revers historique qui l’écarte définitivement du pouvoir. Dans un communiqué rendu public, le ministre de l’Intérieur a détaillé les résultats des élections.

Ainsi, la répartition provisoire des sièges se présente comme suit :

1- Répartition des sièges pour la Chambre des Représentants :

• Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) : 102 sièges.
• Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) : 86 sièges.
• Le Parti de l’Istiqlal (PI) : 81 sièges.
• L’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) : 35 sièges.
• Le Mouvement Populaire (MP) : 29 sièges.
• Le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) : 21 sièges.
• L’Union Constitutionnelle (UC) : 18 sièges.
• Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) : 13 sièges.
• Les autres formations politiques : 10 sièges.

2- Répartition des sièges pour les Conseils des communes et d’arrondissements :

• Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) : 9.995 sièges
• Le Parti authenticité et modernité (PAM) : 6.210 sièges
• Le Parti de l’Istiqlal (PI) : 5.600 sièges
• L’Union socialiste des forces populaires (USFP) : 2.415 sièges
• Le Mouvement populaire (MP) : 2.253 sièges
• L’Union constitutionnelle (UC) : 1.626 sièges
• Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) : 1.532 sièges
• Le Parti de la justice et du développement (PJD) : 777 sièges
• Les autres partis politiques : 1.525 sièges.

3- Répartition des sièges pour les Conseils des régions :

• Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) : 196 sièges
• Le Parti de l’Istiqlal (PI) : 144 sièges
• Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) : 143 sièges
• L’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) : 48 sièges
• Le Mouvement Populaire (MP) : 47 sièges
• L’Union Constitutionnelle (UC) : 30 sièges
• Le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) : 29 sièges
• Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) : 18 sièges
• Les autres partis politiques : 23 sièges.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Elections - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : Aziz Akhannouch est le nouveau chef du gouvernement

Le roi Mohammed VI a reçu en audience ce vendredi 10 septembre 2021 au Palais royal de Fès, Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI), venu en...

Elections au Maroc : déroute électorale pour le PJD

Sévère défaite pour le Parti de la Justice et du Développement (PJD) lors des élections qui se sont déroulées mercredi au Maroc. Le parti islamiste, au pouvoir depuis 10 ans,...

Maroc : ces présidents de club de football devenus députés en 2021

Il n’y aura pas que des hommes d’affaires, des politiciens ou encore des cinéastes au parlement marocain. Des responsables d’associations sportives, de fédérations ont été élus...

Maroc : l’UE se félicite du taux de participation aux élections

L’Union européenne s’est prononcée sur les élections du 8 septembre dernier au Maroc. L’institution a salué la « participation accrue » des citoyens, qui témoigne de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.