Écartés des élections 2021, les MRE appellent le Roi à la rescousse

24 mars 2021 - 11h20 - Belgique - Ecrit par : J.K

Lâchés par la plupart des partis politiques, les Marocains du Monde constatent avec surprise leur mise à l’écart des prochaines échéances électorales. Face à cette situation, la coordination des partis politiques à l’étranger sollicite l’intervention de SM le Roi Mohammed VI.

L’exclusion inexplicable des Marocains du Monde des prochaines élections a été reçue comme un grand coup de massue pour les représentants de la coordination des huit partis politiques à l’étranger (Istiqlal, MP, PAM, PJD, PPS, RNI, UC, USFP) et l’ensemble des Marocains du Monde, se désole Hadj Chafiq, Coordinateur-adjoint des MDM et Coordinateur du Parti de l’Istiqlal en Europe, dans une Tribune libre publiée dans L’Opinion, faisant observer que face à cette situation, tous les militants et sympathisants du parti de l’Istiqlal du monde ont fait part de leur déception, face à l’exclusion des citoyens marocains du Monde de la participation à l’amélioration de la bonne gouvernance et du coup, du développement de leur pays. Eux qui ont des devoirs, mais aussi des droits, dont ceux de vote et de se faire représenter aux élections, comme l’indique l’article 17 de la Constitution de 2011.

L’actuel gouvernement et tous les secrétaires généraux des partis avaient pourtant décidé d’œuvrer pour la mise en application de ces principes constitutionnels au cours de l’adoption de la loi organique 04-21 liée aux prochaines élections. Mais le constat fut tout autre. De quoi citer à juste titre l’ouvrage de Mohammed Saoud, membre du Comex et Coordinateur général des Marocains du Monde, intitulé « La diaspora marocaine : menace ou opportunité ? ».

Aussi, la coordination des partis politiques à l’étranger sollicite-t-elle, à l’unanimité, l’arbitrage du Roi Mohammed VI, puisque seule autorité ayant le pouvoir de rétablir dans ses droits constitutionnels, cette importante frange de son peuple.

Sujets associés : Belgique - Vote MRE - Mohammed VI - Istiqlal - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) - Mouvement Populaire - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Union Constitutionnelle - Parti Authenticité et Modernité (PAM)

Aller plus loin

Transhumance politique : le PJD réclame la déchéance d’un député transfuge

La transhumance politique résiste aux réformes et se manifeste à la vieille des élections. Le parti PJD est actuellement secoué par le phénomène avec des défections de militants...

Aziz Akhannouch veut briguer la mairie d’Agadir

Le président du Rassemblement National des Indépendants (RNI) Aziz Akhannouch, a annoncé officiellement sa candidature aux prochaines élections communales à Agadir.

Enfin le vote pour les Marocains du monde ?

La participation directe des MRE aux élections pourrait être bientôt acquise. Plusieurs partis de la majorité et de l’opposition semblent avoir harmonisé leurs points de vue sur...

Les députés disent non à la participation des MRE aux prochaines législatives

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ne participeront pas aux prochaines élections législatives. Ainsi en ont décidé les députés qui ont largement voté contre l’amendement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 542 personnes

A l’occasion de la commémoration de la révolution du Roi et du Peuple, le Roi Mohammed VI a gracié 542 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Le parti USFP va-t-il rejoindre l’équipe d’Akhannouch ?

Depuis quelques jours, des informations font état de la préparation d’un remaniement du gouvernement. L’Union socialiste des forces populaires (USFP) sera-t-elle la quatrième formation politique à rejoindre l’équipe d’Akhannouch ?

Rentrée parlementaire : voici le discours du roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI a adressé, vendredi, un discours au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 2ème année législative de la 11ème législature. Le voici dans son intégralité