L’Espagne va retirer la nationalité à 78 bébés marocains

23 avril 2022 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Espagne a engagé des procédures administratives de retrait de la nationalité pour 78 bébés marocains nés à Melilla et inscrits au registre d’état civil comme espagnols.

Les mères marocaines de ces bébés sont entrées à Melilla pour accoucher à l’hôpital régional, où un réseau criminel très actif leur a proposé d’enregistrer les nouveau-nés dans l’état civil espagnol en échange d’une forte somme d’argent. L’organisation mettait ces jeunes mamans « en contact avec des hommes de nationalité espagnole, d’origine marocaine pour la plupart, qui reconnaissaient les enfants comme les leur, moyennant un paiement entre 1 500 et 3 000 euros », a indiqué la police nationale dans un communiqué.

À lire : Melilla : des faux pères espagnols pour des bébés marocains

Ainsi, les nouveau-nés acquéraient automatiquement la nationalité espagnole, ce qui permettait à leurs mères d’être en règle et « d’engager les procédures pour obtenir un permis de séjour en tant que parent d’un mineur espagnol », fait savoir El Pais, précisant que la délégation gouvernementale a déjà engagé les procédures pour retirer le permis de résidence aux mères et a demandé au parquet de retirer la nationalité espagnole aux bébés.

À lire : Melilla veut refuser la nationalité aux bébés Marocains nés sur son territoire

En tout, 117 personnes, dont des mères marocaines, des pères fictifs et des intermédiaires, sont impliquées dans cette affaire, selon la police qui affirme qu’elle en a déjà arrêté 79 (51 à Melilla, 28 dans la péninsule) et est à la recherche de 38 autres. Elles seront poursuivies pour atteinte aux droits des étrangers, faux papiers et appartenance à une organisation criminelle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Melilla - Double nationalité - Femme marocaine - Enfant

Aller plus loin

Melilla veut refuser la nationalité aux bébés Marocains nés sur son territoire

Les autorités locales de Melilla réfléchissent à une reforme de la loi qui permet actuellement d’accorder automatiquement la nationalité espagnole à tout enfant né sur le...

Melilla : des faux pères espagnols pour des bébés marocains

Un réseau de femmes marocaines actif dans la falsification de documents de paternité de leurs enfants vient d’être démantelé par la police espagnole à Melilla. Ces femmes...

Ceuta : un réseau criminel fait disparaître les bébés marocains

Un réseau criminel spécialisé dans l’enlèvement, le vol et la vente de nouveaux-nés a été dénoncé à Ceuta (Sebta), par une ONG marocaine qui s’investit dans les actions pour la...

Melilla : un parti politique exige la fin de l’accord de bon voisinage avec le Maroc

La section Melilla du parti Vox a demandé aux autorités espagnoles de mettre fin à l’accord de bon voisinage avec le Maroc. En cause, les bébés marocains nés dans la ville...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.