Gaspillage alimentaire : les Marocains battent des records de gâchis

29 mars 2024 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les ménages marocains ont gaspillé plus de 4 millions de tonnes de repas en 2022. C’est ce que révèle le rapport 2024 sur l’indice de gaspillage alimentaire du Programme des Nations unies sur l’environnement (PNUE), rédigé par WRAP, une ONG mondiale basée au Royaume-Uni.

4 219 805 tonnes de nourriture ont été jetées par les ménages marocains en 2022 contre 3 319 524 en 2021, soit une augmentation fulgurante en une année. Ce sont les principales conclusions du rapport 2024 sur l’indice de gaspillage alimentaire rendu public par le Programme des Nations unies sur l’environnement (PNUE) en partenariat avec l’ONG britannique WRAP. Ce rapport indique que la quantité de nourriture gaspillée au Maroc s’élève à 113 kg par habitant en 2022 contre 91 kg par habitant en 2021. Les ménages marocains ont gaspillé moins de nourriture que les ménages algériens (5 millions de tonnes de nourriture). La Mauritanie est le pays africain qui a le moins gaspillé de nourriture alimentaire (plus de 422 000 tonnes). L’Égypte a enregistré 18 millions de tonnes de gaspillage alimentaire, la Tunisie 2,1 millions de tonnes, et la Libye (près de 573 000 tonnes).

À lire :Ramadan, mois de ... gaspillage

À l’échelle mondiale, les chiffres sont tout aussi alarmants. En 2022, 1,05 milliard de tonnes de déchets alimentaires ont été produits (y compris les parties non comestibles), soit 132 kilogrammes par habitant et près d’un cinquième de tous les aliments disponibles pour les consommateurs. 60 % des aliments gaspillés en 2022 l’ont été au niveau des ménages, 28 % dans les services de restauration et 12 % dans le commerce de détail. Selon les auteurs du rapport, le gaspillage alimentaire n’est pas seulement un problème de « pays riches », car les niveaux de gaspillage alimentaire diffèrent des niveaux moyens observés pour les pays à revenu élevé, moyen supérieur et moyen inférieur de seulement 7 kg par habitant.

À lire :Plus d’un tiers des Marocains souffrent d’insécurité alimentaire (Rapport)

« Le gaspillage alimentaire est une tragédie mondiale. Des millions de personnes souffriront de la faim aujourd’hui, car de la nourriture est gaspillée dans le monde entier », a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive du PNUE. Elle ajoutera : « Il s’agit non seulement d’un problème de développement majeur, mais les conséquences de ce gaspillage inutile entraînent des coûts substantiels pour le climat et la nature. La bonne nouvelle est lorsque les pays font de cette question une priorité, il est possible d’inverser la perte et le gaspillage de nourriture de manière significative, de réduire les incidences climatiques, les pertes économiques et d’accélérer les progrès vers les objectifs mondiaux. »

À lire :Le Marocain gaspille en moyenne 90 kilos de nourriture par an

« Compte tenu du coût considérable du gaspillage alimentaire pour l’environnement, la société et les économies mondiales, nous avons besoin de mesures mieux coordonnées à travers les continents et les chaînes d’approvisionnement. Nous soutenons le PNUE dans son appel à ce qu’un plus grand nombre de pays du G20 mesurent le gaspillage alimentaire et œuvrent en faveur de l’ODD 12.3 », a déclaré Harriet Lamb, PDG de WRAP. Et d’ajouter : « Il est essentiel de garantir que les aliments nourrissent l’humanité et ne finissent pas dans les décharges. Les partenariats public-privé sont un outil clé qui donne des résultats aujourd’hui, mais un soutien renforcé est nécessaire : qu’ils soient philanthropiques, commerciaux ou gouvernementaux, les acteurs doivent se rallier à des programmes qui s’attaquent aux conséquences énormes du gaspillage alimentaire sur la sécurité alimentaire, notre climat et nos portefeuilles. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Alimentation - Grande-Bretagne - ONU

Aller plus loin

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité...

Ramadan, mois de ... gaspillage

À l’instar de plusieurs villes marocaines, Agadir fait face au gaspillage alimentaire pendant le ramadan. Un phénomène qui se produit chaque année.

Le Marocain gaspille en moyenne 90 kilos de nourriture par an

Malgré les nombreuses sensibilisations contre le gaspillage alimentaire, environ 3,3 millions de tonnes de nourriture sont jetées à la poubelle chaque année au Maroc. Dans le...

Plus d’un tiers des Marocains souffrent d’insécurité alimentaire (Rapport)

Avant le manque d’argent, 36 % des Marocains souffrent de manque de nourriture et 62 % craignent d’en manquer, selon un rapport inquiétant publié récemment.

Ces articles devraient vous intéresser :

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.