États-Unis : des élus démocrates juifs et musulmans appellent à lutter contre l’islamophobie

23 juillet 2021 - 06h00 - Monde - Ecrit par : J.K

Les élus démocrates juifs et musulmans sont très préoccupés par la lutte contre l’islamophobie aux États-Unis. Ils invitent l’administration Biden à s’intéresser davantage à la question.

À travers une lettre adressée ce 20 juillet 2021 au Secrétaire d’État Antony Blinken, les élus démocrates juifs et musulmans, respectivement conduits par Jan Schakowsky et Ilhan Omar, souhaitent qu’un poste d’envoyé spécial en charge de la lutte contre l’islamophobie soit mis en place, comme celui créé en 2004 contre l’antisémitisme, fait savoir Saphirnews. Au nombre des 23 signataires démocrates, figurent deux autres musulmans à savoir Andre Carson et Rashida Tlaib, et, parmi les 25 élus juifs du Congrès incluant Jan Schakowsky, figurent Steve Cohen, Sara Jacobs, Alan Lowenthal, Mike Levin, Brad Schneider et Dean Phillips, précise le média.

Par ailleurs, au cours de ces derniers mois, de vifs échanges ont eu lieu entre Brad Schneider et Dean Phillips d’un côté et Ilhan Omar et Rashida Tlaib de l’autre. Ces échanges sont principalement liés à leurs positions en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien qui a sévi en mai dernier. Car « ces dernières années, nous avons assisté à une augmentation spectaculaire de l’islamophobie violente et de la persécution des musulmans dans le monde entier », ont-ils indiqué, en donnant pour exemple les persécutions des Ouïghours en Chine, des Rohingyas en Birmanie, les attentats islamophobes survenus à Christchurch en 2019 ou encore la récente attaque à la voiture-bélier au Canada.

Ainsi, « dans le cadre de notre engagement en faveur de la liberté religieuse et des droits humains, nous devons reconnaître l’islamophobie comme une tendance qui se répète dans presque tous les coins du monde », ont précisé Brad Schneider et Dean Phillips, soulignant qu’ « il est grand temps que les États-Unis appuient fermement la liberté religieuse pour tous et accordent au problème mondial de l’islamophobie l’attention et la priorité qu’il mérite.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Canada - États-Unis - Religion - Chine - Islamophobie

Aller plus loin

Comment les musulmans de Canada comptent combattre l’islamophobie

Les musulmans de Canada s’organisent pour combattre l’islamophobie. En prélude au sommet national sur l’islamophobie prévue jeudi 22 juillet, le Conseil national des musulmans...

Au Canada, juifs et musulmans unis pour aider les sans-abri face au froid extrême

À Edmonton, dans la province canadienne d’Alberta, l’association juive, Jewish Edmonton et la mosquée locale Al Rashid, se donnent la main pour venir en aide aux sans-abri dans...

États-Unis : Joe Biden nomme deux musulmans au poste de juge fédéral

Le président américain Joe Biden a procédé, mercredi, à la nomination de nouveaux juges fédéraux, dont deux de confession musulmane, un symbole selon certains observateurs.

Etats-Unis : les autorités s’inquiètent de la montée des actes anti-musulmans

Les actes anti-musulmans sont en forte augmentation aux Etats-Unis, se sont inquiétés les ministres de la justice de onze Etat américains. Ils viennent de lancer une série de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Ramadan et sport : oui, mais sous conditions

Le sport et le jeûne du Ramadan ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, une activité physique modérée durant cette période peut s’avérer bénéfique pour la santé. Mais pour profiter pleinement de ses bienfaits et éviter les risques, il est...

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Karim Benzema et les Frères musulmans : Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Jean-Luc Mélenchon a apporté son soutien à Karim Benzema, sur la plateforme X (ex-Twitter). Le footballeur est au cœur d’une controverse, pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour des liens présumés avec les Frères...

La Nuit du destin ou laylat al qadr, qu’est ce que c’est ?

La nuit du destin est citée par le Coran comme étant meilleure que mille mois (83 ans et 4 mois). D’après le prophète Mohammed, cette nuit est l’une des nuits impaires des dix derniers jours du mois de Ramadan, soit celles du 21, 23, 25, 27 ou celle du...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.