Le Maroc, premier exportateur de hashish au monde

13 mars 2013 - 15h04 - Espagne - Ecrit par : J.L

Le Maroc est le plus gros exportateur mondial de haschich, d’après le dernier rapport de l’organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), selon lequel le Royaume est le principal pays fournisseur de résine de cannabis consommée en Europe.

Selon l’OICS, 72% de la résine de cannabis saisie par les autorités douanières dans le monde en 2011, provenaient du Maroc, où 47.400 hectares de terres servaient en 2010 à la culture de cannabis. En 2011, les autorités marocaines ont saisi 138 tonnes de résine de cannabis.

La drogue est acheminée en Europe depuis le nord du Maroc, notamment par Sebta, Melilla et le port de Tanger, à bord de vedettes rapides et de petites embarcations, note le rapport de l’OICS. L’Europe est par ailleurs le premier marché mondial de cannabis.

Au Maroc de plus en plus de voix s’élèvent pour demander la légalisation de la culture de cannabis. Le parti de l’Istiqlal a même suggéré aux autorités une utilisation industrielle et médicale du cannabis.

Un rapport de l’Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT), paru en juin dernier, avait lui aussi placé le Maroc en tête des pays exportateurs de haschich vers l’Europe.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Ceuta (Sebta) - Melilla - Agriculture - Tanger Med - Enquête - Criminalité - Douane marocaine

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.