Recherche

Maroc : des précisions sur le test PCR

© Copyright : DR

6 octobre 2020 - 08h40 - Economie

La ministre du tourisme, Nadia Fettah Alaoui, fait savoir que les projets de reprise du secteur touristique au Maroc, y compris la suppression de l’obligation du test PCR, font l’objet d’une évaluation. C’était lors de la visioconférence organisée par la CFCIM jeudi dernier.

Ce débat intervient quelques heures après l’annonce d’un assouplissement des conditions d’accès des touristes au Maroc, dont la suppression du test sérologique et la prorogation du délai de validité du test PCR. Selon la ministre du Tourisme, « les gens ont peur de monter dans l’avion, mais le fait de savoir que tous les passagers ont fait le test, est rassurant pour les voyageurs », ajoutant que les gens ont fait beaucoup de sacrifices depuis 7 mois et c’est important de leur prouver que la reprise du tourisme n’est pas un facteur de risque pour ruiner les efforts fournis jusqu’à présent. Elle n’écarte pas la suppression de l’obligation du test pour les touristes.

Sur la reprise des vols, RAM et l’ONMT ont marqué leur désaccord. Du coup, se notent sérieuses inquiétudes pour la relance du tourisme en hiver. A propos, la ministre a rassuré que le nécessaire sera fait pour adapter l’offre aérienne à la demande potentielle en cours d’évaluation. Les programmes de vols en place depuis début juillet ont été aménagés dans une logique de rapatriements des MRE, étudiants et autres. À cela s’ajoutent d’autres compagnies aériennes prêtes à mobiliser 50% de leur capacité dès octobre-novembre.

Il faut noter que cette visioconférence a été organisée à l’initiative de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, sous le thème " Perspectives et ambitions de relance de l’activité touristique au Maroc.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Etude , Crise économique , Aéronautique , Tourisme , Transport aérien

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact