« Nous brûlerons vos mosquées » : une enquête ouverte à Nanterre

4 novembre 2023 - 09h00 - France - Ecrit par : S.A

La mosquée Ibn Badis a porté plainte après avoir reçu des menaces de mort dans une lettre datée de début octobre. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête.

« Si vos frères islamistes, salafistes, ou terroristes de tous poils, ou vos organisations nationales, s’en prennent, d’une manière ou d’une autre, à nos écoles, […], nos églises ou synagogues, […], aux symboles sacrés de la République française une et indivisible, alors le feu de l’enfer s’abattra sur vous. […] nous vous pourchasserons hors de France jusqu’au dernier », peut-on lire dans une lettre intitulée « Avis aux musulmans en France », signée par « Les amis de Charles Martel », en référence au chef militaire franc, populaire à l’extrême droite pour avoir affronté les troupes des omeyyades, dynastie arabe et musulmane, à Poitiers, en 732, et adressée à l’institut Ibn Badis – qui regroupe une mosquée et une école hors contrat.

À lire : Menace d’explosion à la mosquée de Bayonne

« Les informations circulant sur les différents réseaux sociaux indiquant que nous aurions reçu des menaces de mort sont malheureusement vraies », réagit l’institut dans un communiqué publié le 2 novembre 2023, qui indique par ailleurs avoir porté plainte, dimanche 29 octobre 2023. La missive inquiétante n’a été dévoilée que la semaine dernière « pour éviter d’engendrer la peur parmi les citoyens musulmans ». Le parquet de Nanterre a confirmé à actu Paris qu’une enquête a été ouverte.

À lire :Alerte à la bombe : la Grande mosquée de Paris sous haute surveillance

Cette lettre de menace a suscité des réactions de la part du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. « Je condamne avec la plus grande fermeté les menaces reçues contre des lieux de culte musulmans. […] j’espère les condamnations les plus fortes contre tous les porteurs de haine », écrit-il sur X (anciennement Twitter). Tout comme le ministre, le maire de Nanterre Raphaël Adam a lui aussi condamné « avec la plus grande fermeté les menaces contres nos concitoyens de confession musulmane ».

À lire :Attaque à Annecy : l’Union des mosquées de France dénonce les discours islamophobes

La guerre entre Israël et le Hamas tend à produire des ondes de choc en France. La Grande mosquée de Paris s’est, dans un communiqué, dite « extrêmement préoccupée par la forte montée des actes et des discours portant atteinte à des groupes, des personnes et des biens en raison de leurs appartenances religieuses ».

Sujets associés : Religion - Enquête - Nanterre - Islam - Plainte

Aller plus loin

Attaque à Annecy : l’Union des mosquées de France dénonce les discours islamophobes

L’Union des mosquées de France (UMF) a témoigné vendredi sa compassion aux familles dont les enfants en bas âge ont été victimes la veille d’une agression au couteau à Annecy,...

La mosquée d’Auch (Gers) recouverte de tags racistes

La mosquée d’Auch (Gers) a été recouverte de tags racistes lundi. Des morceaux de saucisson ont été aussi retrouvés sur les poignées de la porte du lieu de culte qui avait été...

Menace d’explosion à la mosquée de Bayonne

La mosquée de Bayonne a été visée vendredi par une alerte à la bombe. La police nationale a bouclé le secteur afin de procéder à la recherche d’éventuels explosifs. Après...

Alerte à la bombe : la Grande mosquée de Paris sous haute surveillance

La police judiciaire du 3ᵉ district de Paris mène une enquête après le signalement, le week-end dernier, de plusieurs fausses alertes à la bombe visant la Grande mosquée de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.