Brahim Bouhlel devant la justice marocaine

14 avril 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le procès du franco-algérien Brahim Bouhlel s’ouvre ce mercredi au Maroc. Lui et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking ont été placés en détention pour leur implication dans l’affaire de la vidéo sexiste et insultante. Avec l’acteur franco-algérien Hedi Benchenafa, ils avaient tenu des propos dégradants à l’égard des femmes marocaines et des enfants du royaume.

Un humoriste français, en détention préventive depuis une semaine, sera jugé mercredi au Maroc pour avoir diffusé une vidéo jugée insultante sur les réseaux sociaux, a fait savoir à l’AFP un avocat proche du dossier. Brahim Bouhlel et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking sont poursuivis pour "diffusion d’une vidéo d’une personne sans son consentement" et "détournement de mineur" -délits passibles de peines allant jusqu’à cinq ans de prison selon le Code pénal marocain-, a indiqué le président du club des avocats du Maroc, Mourad Elajouti. Celui-ci avait signalé la vidéo au parquet.

La vidéo incriminée a été tournée dans un restaurant à Marrakech où se trouvaient les acteurs franco-algériens Brahim Bouhlel et Hedi Bouchenafa, et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking en compagnie de trois mineurs marocains. Brahim, en voix off, a tenu des propos insultants et dégradants à l’égard des femmes marocaines et enfants du royaume. Cette vidéo a suscité une vague d’indignation et soulevé de vives polémiques. Pour y couper court, les trois célébrités se sont confondues en excuses avant d’expliquer que c’était une vidéo "parodique". Trop tard. «  Les propos tenus dans la vidéo ont choqué tout le monde et ne peuvent pas être qualifiés de parodie humoristique  », a commenté Mourad Elajouti.

Par la suite, l’acteur franco-algérien Brahim Bouhlel et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking ont été placés en détention pour leur implication dans l’affaire de la vidéo sexiste. Le troisième protagoniste, l’acteur franco-algérien Hedi Benchenafa, a eu le temps de rentrer en France avant que ne commencent les ennuis judiciaires. Selon le président du club des avocats du Maroc, un mandat d’arrêt international sera émis contre lui.

Sujets associés : Algérie - Droits et Justice - Procès - Femme marocaine - Enfant - Vidéos

Aller plus loin

Brahim Bouhlel et Zbarbooking placés en détention

L’acteur franco-algérien Brahim Bouhlel et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking ont été placés en détention pour leur implication dans l’affaire de la vidéo sexiste et...

Brahim Bouhlel : un an de prison au Maroc pour « sa mauvaise blague »

L’humoriste français, Brahim Bouhlel et l’influenceur Zbarbooking ont été condamnés à la prison ferme par la justice marocaine pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux une...

Le sort de Brahim Bouhlel et Zbarbooking confié aux familles des victimes

Après le report et le maintien en détention de Brahim Bouhlel et Zbarbooking, le président de l’association qui a notifié l’existence de la vidéo incriminée au Parquet, a...

Brahim Bouhlel fait parler de lui au Maroc

Depuis quelques jours, plusieurs médias français se sont illustrés dans la diffusion «  d’allégations tendancieuses  » concernant le Franco-algérien Brahim Bouhlel, incarcéré à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.