Espagne : 240 ans de prison pour crimes d’abus sexuels sur mineurs, dont des Marocains

2 septembre 2022 - 10h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le tribunal de Tarragone a condamné à 240 ans de prison Jean-Luc Aschbacher, leader du plus grand réseau de pédopornographie d’Espagne, démantelé en 2015 à Tortosa (Tarragone). Il a été reconnu coupable de crimes d’abus sexuels continus sur des mineurs dont des Marocains, de production et de distribution de pédopornographie et d’appartenance à une organisation criminelle.

Jean-Luc Aschbacher et son complice, Christian Arson, activement recherchés par la justice espagnole depuis plus d’un an et demi, ont été arrêtés dans le sud de la France en mai 2021. Le parquet a requis contre le principal accusé plus de 1 000 ans de prison et plus de 200 ans contre son complice. Au cours du procès tenu le 25 août, le juge de Tarragone a finalement condamné Aschbacher à 240 ans de prison pour les crimes d’abus sexuels sur mineurs, pédopornographie et appartenance à une organisation criminelle. Arson, son complice, a écopé de 19 ans de prison pour avoir contribué à la production et à la distribution de la pédopornographie.

À lire : Espagne : la justice condamne un ancien maire pour abus sexuels sur un Marocain

Le réseau criminel, composé d’au moins sept pédophiles, recrutait des mineurs âgés de 11 à 16 ans et issus de milieux défavorisés au Maroc, en Espagne (Tortosa, Barcelone, Valence), en République tchèque, en Thaïlande et dans d’autres pays, à qui il donnait de l’argent ou de la drogue pour réaliser des photos et vidéos pornographiques dont il assurait la diffusion dans le monde entier. En tout, plus de 100 enfants ont été victimes de ces abus et environ un millier d’images et vidéos pornographiques ont été détectées, fait savoir RTVE.

À lire : Espagne : un homme en prison pour abus sexuels sur une Marocaine et sa fille de 7 ans

Le réseau a mené ses activités pendant plus de 15 ans sans être inquiété, sous le couvert de la société « Productos Aschbacher ». En 2015, les Mossos d’Esquadra ont arrêté les sept membres du réseau qui ont ensuite bénéficié d’une liberté provisoire après quelques mois de détention. Aschbacher, Arson et Youness En Naciri (victime et plus tard auteur, toujours recherché) se sont échappés avant le procès tenu au tribunal de Tarragone en 2019. Les quatre autres membres du réseau ont déjà été condamnés à des peines allant de 20 à 132 ans de prison au cours du procès de 2019.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Enfant - Pédophilie

Aller plus loin

États-Unis : Abercrombie devant la justice pour abus sexuels sur des mannequins au Maroc

Accusés d’avoir abusé sexuellement de mannequins à New York, au Maroc, en Angleterre et en France, la marque Abercrombie basée à New Albany et son ancien directeur général...

Tanger : deux Espagnols accusés d’abus sexuels sur des mineurs

L’ONG marocaine « Touche pas à mon enfant  » a porté plainte lundi devant le tribunal de Tanger contre deux Espagnols, membres du conseil d’administration de l’Association pour...

Détruit par la solitude en prison : la souffrance d’un Belge au Maroc

L’annulation par la Cour de cassation de la condamnation à huit ans de prison du Belge, jugé en appel au Maroc pour viol de son fils et de ses beaux-enfants, ouvre la voie à un...

Agadir : un touriste italien soupçonné de pédophilie arrêté

Les éléments de la gendarmerie d’Aourir ont arrêté un touriste italien, qui serait soupçonné de pédophilie. Au moment de son arrestation chez lui tard dans la nuit, il était en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.