Un président de commune arrêté en flagrant délit de corruption dans la région de Marrakech

13 octobre 2015 - 13h01 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le président d’une commune rurale de la région de Marrakech a été arrêté dimanche en flagrant délit de corruption pour avoir réclamé 200.000 DH à un homme d’affaires pour lui faciliter l’obtention d’une autorisation administrative pour la construction et l’équipement d’une usine de plastique.

L’homme d’affaires a dénoncé l’élu via le numéro vert anti-corruption du ministère de la Justice et des Libertés. Le président de la commune rurale de Sidi Moumen du Parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI) a été interpellé par la gendarmerie royale dans un douar de sa région, alors qu’il recevait de l’argent de l’entrepreneur, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum.

Le parquet général du tribunal de première instance d’Imintanout a placé le mis en cause en état d’arrestation dans l’attente de son jugement. Un Caïd serait également impliqué dans cette affaire de corruption selon le journal.

Le plaignant, propriétaire de plusieurs projets d’investissement à Casablanca, voulait investir dans sa région natale en y construisant une usine, mais le président de la commune a tout fait pour bloquer ses projets.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Casablanca - Imintanout - Droits et Justice - Corruption - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Gendarmerie Royale

Aller plus loin

Maroc : recherché, le maire d’Ajdir se rend à la police

Fait inhabituel à Ajdir, dans la province d’Al Hoceima. Le président de la commune s’est constitué prisonnier après avoir appris qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt.

Maroc : Victime de son succès, le téléphone anti-corruption ne répond plus

Le numéro vert mis en place par le ministère de la Justice et des Libertés pour dénoncer la corruption est en panne en raison, semble-t-il, d’un grand nombre d’appels.

Corruption à Fès : un moqadem épinglé grâce au numéro vert

Encore une arrestation à mettre l’actif du numéro vert qui sert à dénoncer les actes de corruption. Le mis en cause cette fois-ci est un moqadem pris en flagrant délit de...

Maroc : Dix ans de prison pour un maire accusé de faux et usage de faux

Le maire de la commune de Bni Ahmed Imoukzan, dans la province d’Al Hceïma, au nord-est du Maroc, accusé de faux et usage de faux, a été condamné à dix ans de prison ferme par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.