Recherche
Cinéma

Actualités : Cinéma

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Cinéma
19 avril 2003

Chouchou, star aussi en son pays !

Le succès de CHOUCHOU s’exporte. Alors qu’elle approche les trois millions d’entrées en France un mois après sa sortie, la comédie du cinéaste algérien Merzak Allouache avec Gad Elmaleh cartonne aussi au Maghreb.
16 avril 2003

Les Années de l’Exil : Un film de Nabyl Lahlou

Le 23 Avril 2003, Nabyl Lahlou présentera son film les Années de l’Exil au théâtre Mohammed V à Rabat. Nabyl Lahlou joue le rôle principal d’un chef de police, avec d’autres acteurs et actrices marocains : Sofia Hadi, Younés Megri, Mohammed Belfkih, Amal Ayouch, Mahjoub Raji et pour la première fois à l’écran, Mehdi Piro, Fattouma Belhassan, Lahcen Slimani, Khansa Batma.
1er avril 2003

Spectacle marocain en marge de Festival d’Angers

Vingt films Sélectionnés dans les festivals de Tunis et de Ouagadougou, une vingtaine de films court, moyen et long métrage seront présentés. Il y a une grande diversité et un bon équilibre cette année entre les films d'Afrique du Nord et ceux d'Afrique Noire, se félicite Gérard Moreau, le directeur du festival.
26 mars 2003

Gad Elmaleh, le sourire de l’errance

On pourrait s'arrêter à ce visage immédiatement reconnaissable : cheveux courts, yeux bleus, ronds, immenses, regard perdu. Un visage qu'il est si facile de projeter dans les différents personnages créés et incarnés sur scène par Gad Elmaleh : Coco, le père de famille mégalomane qui organise une bar-mitsva royale pour son fils, fait venir le rabbin des Etats-Unis à bord du Concorde vidé de tous ses passagers et qui s'étonne de rencontrer à la fête Mariah Carey venue sans carton d'invitation ; le grand-père marocain bossu, la voix chevrotante, conscient de sa disparition prochaine dans l'indifférence des siens ; Chouchou, le travesti algérien flamboyant.
20 février 2003

Roschdy Zem ne joue pas au terroriste

" J'ai toujours refusé de jouer les rôles d'Arabes poseurs de bombes". Originaire de Skoura, près de Ouarzazate, Roschdy Zem, acteur marocain résidant en France, est devenu une méga-pointure du 7e art.
14 février 2003

Les islamistes contre la culture

En septembre 2002, les islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD), une formation surtout caractérisée par son conservatisme social, faisaient leur entrée en force au Parlement marocain, avec 42 députés. Ils font preuve aujourd'hui d'un activisme tous azimuts au nom des « valeurs et traditions arabo-musulmanes ». Et, depuis quelques semaines, ils ont fait de la culture leur terrain de bataille préféré.
15 janvier 2003

Un cinéaste "terrorisé" par une campagne islamiste

Le cinéaste marocain Nabil Ayouch se déclare "terrorisé" par une campagne islamiste visant à interdire son dernier film accusé de contenir des séquences "obscènes", rapporte mercredi le journal Al Ahdath al-Maghribia.
2 décembre 2002

Le 2ème plus grand film mondial sera tourné au Maroc !

Ouarzazate a ravi la vedette à plusieurs autres destinations mondiales du cinéma en abritant, courant 2004, le tournage du film hollywoodien "Alexandre le grand". Ce n'est pas le premier film étranger à tourner à Ouarzazate, cette ville marocaine devenue le nouveau centre du cinéma a accueilli ces derniers jours de grands films comme "Astérix et Obélix", "Mission Cléopâtre", "Gladiateur" ou encore "La perle du Nil".
25 octobre 2002

Biennale du Festival du cinéma méditerranéen...

Trois films marocains seront à l'affiche de la 7ème biennale du Festival du cinéma méditerranéen, prévue du 28 novembre au 7 décembre prochains, à Bruxelles.
21 octobre 2002

Participation marocaine au Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier

Le Maroc est représenté à la 24ème édition du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier (25 octobre-03 novembre) par Nabil Ayouch avec "Une minute de soleil en moins" et Laïla Marrakchi avec son court métrage "200 dirhams", figurant tous deux à la sélection officielle.
16 octobre 2002

Cinéma marocain : quel bilan ?

Le Maroc a sa journée nationale du cinéma. Elle est célébrée chaque 16 octobre. Elle révèle d’emblée un acte généreux de par le choix de la date même ; celle-ci coïncide en effet avec la commémoration de la disparition d’un cinéaste marocain, feu Mohamed Reggab.
8 octobre 2002

Nabil Ayouch, le conteur de l’image

Né à Paris en 1969 d'une mère française et d'un père marocain, Nabil Ayouch a passé la majeure partie de son adolescence à Sarcelles, en région parisienne.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - A Propos - Contact