Recherche
Attentats de Casablanca

Actualités : Attentats de Casablanca

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Attentats de Casablanca
19 mai 2003

Un climat favorable à l’extrémisme : Le Maroc est fragilisé par la pauvreté

La symbolique est terrible. Survenant quatre jours après le triple attentat de Riyad, les attaques contre le Maroc visent beaucoup plus qu'un autre « allié traditionnel des Etats-Unis » dans le monde arabe, ou que la capitale économique du royaume chérifien. Bien qu'ayant tué en majorité des Marocains, ces attentats visaient des objectifs étrangers et juifs. Ils touchent donc aux symboles mêmes de l'ouverture du Maroc au monde : le tourisme, la présence et les investissements étrangers, et une tolérance qui, jusqu'à ces derniers mois en tout cas, semblait faire partie intégrante de l'identité du pays. La population, profondément ancrée dans ses identités arabe ou berbère, y a en effet vécu depuis des siècles en bonne entente avec une communauté juive dont une petite partie ­ quelques milliers de personnes ­ demeure toujours dans le royaume.
19 mai 2003

La piste Al-Qaeda « prématurée »

Rabat a promis hier de faire la lumière « dans de brefs délais » sur les cinq attentats à la bombe et à la voiture piégée qui ont fait quarante et un morts et une centaine de blessés vendredi soir à Casablanca. Les premiers éléments de l'enquête indiquaient hier que certains des kamikazes étaient des Marocains revenus récemment de l'étranger et auraient été liés à un groupe islamiste interdit. Plus de trente arrestations ont déjà été opérées à l'occasion d'un vaste coup de filet dans les milieux intégristes marocains.
19 mai 2003

Le Maroc découvre le terrorisme

En face du Cercle israélite, une des cibles des attentats terroristes de vendredi soir, l'excitation est à son comble. Escorté par un impressionnant dispositif policier, le roi Mohammed VI, vêtu d'un costume sombre, parcourt les salles éventrées par les déflagrations. Soudain, il rompt le protocole et vient saluer un groupe d'habitants du quartier. « Vive le roi ! Longue vie au roi ! », hurlent, en français et en arabe, une cinquantaine de personnes, pour l'essentiel des familles juives voisines. Chacun essaie de s'approcher de lui au plus près, ou même de le toucher. « Vous allez peut-être penser que nous sommes fanatiques, dit une élégante femme d'une quarantaine d'année, mais, pour nous, juifs, et pour tous les Marocains, Mohammed VI est l'arbitre respecté, le garant de notre sécurité. Il est venu pour nous rassurer et on n'a jamais eu autant besoin de lui. »
18 mai 2003

Attentats au Maroc : Condamnation unanime

De l'Arabie Saoudite, elle-même frappée par des attentats lundi, à la Russie, qui dénonce "l'internationale terroriste", la communauté internationale a unanimement condamné les attentats, qui ont fait 41 morts, selon le dernier bilan officiel.
18 mai 2003

Manifestation de solidarité à Rabat : Non au terrorisme

Moins de 24 heures après les actes de barbarie et de terrorisme qui ont secoué Casablanca, Rabat s'indigne, et le manifeste, dans la rue, au cœur de la ville, en face du Parlement. Ce samedi 17 mai, dès 19 heures ils sont venus brandir une immense banderole pour dire « non au terrorisme, oui à la démocratie ». Ils ont hurlé des slogans, l'indignation chevillée au corps. « La démocratie est notre choix et le terrorisme notre ennemi », ont-ils scandé ces démocrates venus des rangs du PPS, de la GSU du PSD, Al Ahd, de l'Istiqlal très vite rejoints par ceux de l'OMDH en congrès depuis vendredi, de l'AMDH et des militants de la cause amazigh.
18 mai 2003

Des kamikazes liés à des islamistes marocains

Rabat a promis dimanche une issue rapide à l'enquête sur les attentats de Casablanca, dont les premiers éléments indiquent que certains kamikazes marocains étaient revenus récemment de l'étranger et étaient liés à un groupe islamiste marocain interdit.
18 mai 2003

Attentats à Casablanca : Le Pouvoir a passé un accord avec les islamistes

Les attentats les plus spectaculaires de l'histoire du Maroc ont fait 41 morts au moins. La pression islamiste sur la vie quotidienne des Marocains était devenue très sensible depuis deux ans. Manifestations contre le plan d'intégration de la femme, demande de censure de films, de poésie et agitation autour des missions culturelles étrangères.
17 mai 2003

Attentats : le Maroc protégera son "projet démocratique" face au terrorisme

Le Maroc est décidé à protéger son "projet démocratique et moderniste" avec fermeté face au terrorisme, a affirmé samedi le ministre marocain de la Communication, Nabil Benabdellah, dans une déclaration à la télévision nationale. "Le gouvernement est décidé à protéger la démocratie et à lutter, légalement, contre toutes les formes de terrorisme", a notamment déclaré M. Benabdellah.
17 mai 2003

Attentats à Casablanca : Une communauté juive en voie d’extinction

Deux des cibles des attentats visaient, semble-t-il, des lieux fréquentés par la communauté juive marocaine. Cette dernière est pourtant très faible aujourd'hui, y compris à Casablanca. Forte de 3 000 à 5 000 personnes pour l'ensemble du royaume, dont une majorité de personnes âgées, la communauté juive n'est plus que l'ombre d'elle-même.
17 mai 2003

Un ancien fooballeur marocain parmi les victimes

Un ancien joueur du Raja, grand club casablancais de football, a été tué dans l'un des attentats perpétrés vendredi à Casablanca, a indiqué samedi l'agence marocaine Map.
17 mai 2003

La Maison Blanche suit la situation après les attentats de Casablanca, selon CNN

La Maison Blanche suit l'évolution des événements après les attentats perpétrés vendredi soir à Casablanca, a rapporté la Chaîne de télévision CNN, citant des responsables américains.
17 mai 2003

Au moins 24 morts au Maroc frappé par cinq attentats terroristes

Le Maroc a été frappé de plein fouet vendredi soir, comme l'Arabie saoudite quatre jours plus tôt, par une série d'attentats terroristes à Casablanca, au coeur de sa capitale économique, qui ont fait au moins 24 morts parmi lesquels une dizaine de kamikazes.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - A Propos - Contact