Recherche
Attentats de Casablanca

Actualités : Attentats de Casablanca

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Attentats de Casablanca
23 mai 2003

Aucune autre cible visée à part celles de Casablanca

Le Wali, directeur général des affaires intérieures à l'administration centrale du ministère de l'Intérieur, M. Mohamed Yassine El Mansouri, a assuré qu'il n'existe aucune preuve démontrant que d'autres cibles étaient visées, à part celles de Casablanca.
23 mai 2003

Attentats à Casablanca : Avis de recherche

Les autorités marocaines ont lancé un avis de recherche concernant neuf individus dans le cadre de l'enquête sur les attentats terroristes qui ont frappé vendredi dernier la ville de Casablanca.
22 mai 2003

Attentats de Casablanca : Les terroristes projetaient d’autres attentats

Saisie de grandes quantités de Pentrite Une véritable fabrique de bombes découverte à Hay Tacharouk
21 mai 2003

Incidences des attentats de Casablanca sur l’activité économique

Les opérateurs économiques marocains et étrangers, installés ou intéressés par le marché marocain, sont unanimes à rejeter la violence aveugle et annoncent leur engagement total à poursuivre les efforts de construction et de modernisation du tissu économique national. Au-delà de la condamnation formelle, la quasi-totalité des corporations professionnelles ont réuni leurs instances et états-majors pour manifester leur soutien aux victimes de la barbarie et aux intérêts suprêmes de la Nation.
21 mai 2003

Attentats : tous les kamikazes étaient marocains

Les quatorze kamikazes qui ont perpétré les attentats-suicide du 16 mai à Casablanca étaient tous marocains, a déclaré mardi le Premier ministre Driss Jettou.
21 mai 2003

Huit kamikazes issus de la misère du quartier de Sidi Moumen

Sidi Moumen, fief intégriste de la périphérie nord de Casablanca d'où sont originaires au moins huit des kamikazes auteurs des attentats qui ont fait 41 morts le 16 mai, offre l'image d'un vaste ensemble de bidonvilles entrecoupés de champs d'ordures.
21 mai 2003

Attentats à Casablanca : Nous, les juifs marocains, n’allons pas capituler

Face au Bar « Al Faraj », au croisement des rues Lacépède et Jean-Jacques-Rousseau, un petit groupe de juifs et de musulmans du quartier tentent de s'organiser. Leur obsession, c'est de mettre sur pied au plus vite une grande cérémonie oecuménique en plein air devant le Cercle israélite, à l'endroit même où, le 16 mai au soir, un des cinq commandos-suicides a fait exploser ce qui fait office de centre culturel de la communauté juive de Casablanca. Trois déflagrations successives ont tué sur le coup les deux kamikazes, deux policiers et le gardien du lieu. A l'intérieur du Cercle, les dégâts matériels sont considérables, mais aucune autre victime n'a été à déplorer parce que l'attentat s'est produit en plein shabbat, soit un jour de fermeture.
21 mai 2003

Attentats à Casablanca : l’horreur du camp de la haine

Des corps déchiquetés, des enfants assassinés, tout un peuple horrifié, « Al Qaïda » a fait son œuvre. On savait que le Maroc était une cible, que la nébuleuse intégriste haïssait nos choix de tolérance, d'ouverture, de pluralisme... Les idiots qui affirmaient le contraire et expliquaient que « cet alarmisme a un but électoral évident », sont face à eux-mêmes et à la quarantaine de morts de ce vendredi noir.
21 mai 2003

Le Maroc défendra son projet de société contre la barbarie

La Chambre des conseillers a tenu hier une séance spéciale en marge de celle, ordinaire, des questions orales consacrées aux tragiques événements de Casablanca et à laquelle ont assisté plusieurs membres du gouvernement conduits par le Premier ministre, M. Driss Jettou. Comme au lendemain des inondations de l'hiver dernier, l'Exécutif et les élus de la nation ont tenu à témoigner leur sympathie et leur solidarité avec les victimes des actes terroristes et leurs familles.
21 mai 2003

Découverte à Casablanca de produits pouvant servir à la fabrication d’explosifs

Les services de sécurité marocains ont saisi des "produits chimiques pouvant servir à la fabrication d'explosifs" dans le quartier Attacharouk de Casablanca, a annoncé mardi l'agence officielle MAP.
20 mai 2003

A Casablanca, la terreur est sortie des bidonvilles

Près d'un demi-million de personnes vivent dans les taudis de la plus grande ville du Maroc. Blanches avec des guirlandes de motifs noirs, les deux tentes jouxtent un immeuble récent dépourvu de luxe. Lorsqu'un décès survient dans une famille, c'est là que les proches se réunissent pour réciter les prières.
20 mai 2003

L’enquête sur les attentats de Casablanca progresse

Huit membres des cinq commandos auteurs des attentats de Casablanca, le 16 mai, ont été identifiés par la police marocaine, grâce en particulier aux déclarations faites par l'un des quatorze kamikazes, qui a survécu. Les attaquants appartiendraient à un groupe islamiste, Le Droit chemin, qui serait lié au mouvement extrémiste du djihad salafiste. Le roi mohammed VI s'est rendu à Casablanca pour faire part de sa compassion à la population traumatisée. En France, le premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a rehaussé au niveau orange le plan "vigipirate" qui avait été ramené à son état d'alerte le plus bas après la guerre d'Irak. Réunis à Deauville, les ministres des finances des pays les plus industrialisés ont prôné une plus grande collaboration internationale contre le financement du terrorisme.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - A Propos - Contact