Recherche

Actualités : Liberté d’expression

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Liberté d’expression
29 mars 2008

Fouad Mourtada déclare ne rien regretter

Après un mois et demi d'emprisonnement, Fouad Mourtada, le faux prince de Facebook, a enfin été libéré sur grâce royale. Joint par TelQuel au lendemain de sa libération, le jeune ingénieur, pas encore remis de son séjour carcéral, livre ses premières impressions.
29 mars 2008

Abdellah Taïa : "Au Maroc, on vit dans la fiction"

Abdellah Taïa a publé un nouveau roman intitulé Une Mélancolie arabe . L'histoire d'un “je” en plein désarroi narrée en quatre temps, entre Salé, Marrakech, Paris et Le Caire. Interview !
25 mars 2008

Al Massae condamné à 6 millions de dirhams d’amende

Le directeur du quotidien marocain arabophone indépendant Al Massae, Rachid Nini, a été condamné mardi à verser la somme de 6 millions de dirhams en faveur de quatre substituts au ministère public pour délit de diffamation et d'injures. Le tribunal de première instance de Rabat a condamné, en outre, le journal à verser 120.000 dirhams au profit de la trésorerie publique.
22 mars 2008

Procès contre Rachid Nini, la partie civile réclame 6,5 MDH

Le tribunal de première instance de Rabat rendra son verdict le 25 mars dans trois procès en « diffamation et injure » intentés par trois substituts du Procureur du Roi près le tribunal de 1ère instance de la ville de Ksar El Kébir au directeur du journal Al-Massae, Rachid Nini.
22 mars 2008

Le syndicat de la presse réclame la libération de Mustapha Hormat Allah

Le Syndicat national de la presse marocaine a réclamé vendredi à Rabat la libération d'un journaliste marocain condamné à sept mois de prison pour avoir publié des textes confidentiels sur la lutte antiterroriste au Maroc.
21 mars 2008

Fouad Mourtada : « Les choses ont pris une mauvaise tournure »

Fouad Mourtada, condamné à trois ans de prison pour avoir « usurpé » l'identité de Son Altesse Royale Moulay Rachid, vient d'être gracié par SM le Roi Mohammed VI. La voix encore toute tremblante, il livre ses premières impressions.
20 mars 2008

Le procès du directeur de TelQuel et Nichane ajourné au 3 septembre

Le procès du directeur des hebdomadaires marocains Nichane et TelQuel, Ahmed Benchemsi, poursuivi pour "manquement au respect dû au roi" a été mercredi une nouvelle fois ajourné, au 3 septembre.
16 mars 2008

L’affaire Mourtada divise

Dimanche 2 mars, Rabat. Il est 9 heures du matin et l'Ecole mohammadia des ingénieurs (EMI) est désertée par ses gardiens habituels. Le temps d'un week-end, les militaires qui encadrent les élèves-ingénieurs ont en effet cédé la place à des “pèlerins” venus des quatre coins du royaume. Ce sont près de 750 ingénieurs qui se réunissent à l'appel de l'Union nationale des ingénieurs marocains (UNIM). Dans les allées verdoyantes de l'EMI, les participants à ce 6ème congrès national évoluent par petits groupes. Les plus désorientés suivent le parcours fléché, qui les guide vers la salle de conférences. Dans quelques instants, elle sera le théâtre d'un spectacle très attendu, pour lequel tout ce beau monde s'est déplacé : l'élection des dirigeants de l'UNIM.
15 mars 2008

Deux Marocains lauréats du prix francophone de la liberté de la presse

Les journalistes marocains Youssef Ziraoui et Mehdi Sekkouri Alaoui ont reçu le Prix francophone de la liberté de la presse, catégorie presse écrite, décerné par Radio France Internationale, Reporters sans Frontières et l'Organisation Internationale de la Francophonie.
12 mars 2008

Le tribunal rejette la plainte déposée contre Rachid Niny

Le tribunal de 1ère instance de Beni Mellal a rejeté, mercredi matin, la plainte déposée par le Commandement régional de la gendarmerie royale contre le directeur du journal "Al Massae", Rachid Niny, pour diffamation et publication d'informations mensongères. Le tribunal a également décidé de laisser les frais de justice à la charge de la partie plaignante.
9 mars 2008

Affaire Mourtada, en rire ou en pleurer ?

Fouad Mourtada a été condamné à trois ans de prison. Pourtant, au 17ème siècle, une vieille tradition marocaine, celle du “Sultan des tolbas”, faisait bien plus qu'emprunter le visage d'un prince. Le Maroc est fier de ses traditions. Il est tout aussi fier d'être entré dans la modernité. “Tradition et Modernité” : telle est la devise qui guide ses choix politiques, sociaux, religieux et culturels. Il veut ainsi montrer que ces deux termes, loin d'être incompatibles, sont pour lui complémentaires. Ambition légitime, certes, et dont le Maroc a bien raison de s'enorgueillir. Mais l'assume-t-il pleinement ? Un événement récent m'amène hélas à en douter.
9 mars 2008

Fouad Mourtada, une vie brisée

Une vie brisée. Peut-être à tout jamais. Trois ans de prison ferme et 10.000 dirhams pour un gag de mauvais goût. Fouad Mourtada n'a plus envie de rire. Et pourtant, tout lui souriait. Ce brillant informaticien de 27 ans pouvait espérer appartenir à l'élite. Mais voilà que la justice le jette à l'ombre. Pour quel crime ? Usurpation de l'identité du prince Moulay Rachid sur le site de réseau social Facebook. Une peine lourde par rapport aux faits reprochés.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - A Propos - Contact