Recherche

Actualités : Liberté d’expression

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Liberté d’expression
8 septembre 2007

Plumes en liberté conditionnelle

Le Maroc est décidément le royaume des paradoxes. C'est en même temps le pays arabe où la liberté d'expression est indéniablement la plus avancée… et celui où on entend le plus souvent parler de censure et de procès ubuesques intentés à des journalistes.
6 septembre 2007

RSF tire la sonnette d’alarme dans une lettre à Mohammed VI

Le dirigeant de Reporters sans Frontières a critiqué mercredi à Casablanca le roi Mohammed VI pour la dégradation des libertés de la presse au Maroc. "Le roi porte toute la responsabilité du retour de bâton en matière de liberté de la presse", a affirmé Robert Ménard lors d'une conférence de presse dans la capitale économique marocaine.
2 septembre 2007

Atteinte aux sacralités : Les MRE aussi

La semaine dernière, un MRE a été inculpé pour atteinte aux sacralités dans la ville de Youssoufia. Motif ? Une rixe avec les policiers dans l'enceinte du tribunal, où Driss El Baïz était présent pour des raisons personnelles.
2 septembre 2007

Les deux Marocains n’attaquaient que les gays

Comme lieux de rencontre possibles : un bar, un sauna, et le parking de la nouvelle poste. C'est tout. Etre homo à Béziers, ce n'est pas évident. Pire, pendant l'hiver 2006, un vent de panique a soufflé sur le parking, où dix personnes se sont fait agresser. Sur les dix victimes, seules quatre ont accepté de porter plainte.
30 août 2007

Les Marocains et la communication

Echecs scolaires, divorce, problèmes de sous, ou une simple question de « non-dits », ce sont là les difficultés qui perturbent la communication dans beaucoup de foyers marocains. Pourtant, une famille vivant en harmonie n'a souvent qu'une seule astuce : une communication permanente et constructive visant à consolider les liens familiaux. Il suffit d'établir le dialogue, de mettre tout sur la table, de ne jamais se voiler la face et de tout déballer. C'est salutaire et sain, pour tous.
26 août 2007

20.000 Dhs d’amende pour le directeur d’Al Ousboue Assahafi

Mustapha Alaoui, directeur de l'hebdomadaire '"Al-Ousboue Assahafi", jugé pour "diffusion, de mauvaise foi, de fausses nouvelles", de "faits non avérés" et de "faux documents attribués à autrui" a été condamné à une amende de 20.000 dirhams. Le directeur de la publication en langue arabe n'était pas présent lors de la prononciation du verdict.
17 août 2007

Les observateurs des élections inquiets pour la liberté de la presse

Des observateurs étrangers, chargés de superviser le scrutin législatif de septembre au Maroc, ont exprimé leurs inquiétudes sur les éventuelles conséquences sur le débat électoral de récentes poursuites judiciaires contre des journalistes.
17 août 2007

Al Watan Al An : 8 mois de prison pour Mustapha Hormat Allah

Le tribunal correctionnel de Casablanca a infligé huit mois de prison ferme à Mustapha Hormat Allah, journaliste à l'hebdomadaire Al Watan Al An, pour publication de "documents confidentiels" concernant la lutte antiterroriste. C'est la première fois depuis quatre ans qu'un journaliste est condamné à une peine de prison ferme au Maroc.
15 août 2007

Affaire Al Watan : 8 mois de prison ferme pour Hormatallah

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné, mercredi, le journaliste Mustapha Hormatallah de l'hebdomadaire ''Al Watan Al An'' à huit mois de prison ferme et à une amende de 1.000 dh et le directeur de la publication, Abderrahim Ariri, à six mois de prison avec sursis assortis de 1.000 dh d'amende.
12 août 2007

TelQuel republié sans son éditorial

L'hebdomadaire marocain TelQuel est reparu, samedi 11 août, sans son éditorial, qui fait l'objet d'une poursuite judiciaire.
7 août 2007

Le Maroc poursuit à tour de bras la presse indépendante

Après avoir fait saisir les magazines "TelQuel" et "Nichane", le régime de Mohammed VI inculpe le directeur des deux hebdos. Cette nouvelle affaire témoigne d'un durcissement du régime à l'égard de la presse.
26 juillet 2007

4 ans de prison pour avoir critiqué la monarchie

Un tribunal marocain a condamné à des peines de prison cinq militants accusés d'avoir critiqué la monarchie. Les cinq accusés, qui avaient fait appel de peines de prison allant de un à trois ans, ont été condamnés chacun à quatre ans de prison et à 10.000 dirhams d'amende.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Mohammed VI - A Propos - Contact