Recherche

Actualités: Maroc

Voici toutes les informations et infos publiées sur Bladi.net dans la rubrique Maroc. D'autres thématiques sont également disponibles

20 mai 2003

Tahar Benjelloun : un attentat contre le pari de la démocratie

L'écrivain marocain Tahar Benjelloun a vivement condamné « les attentats absolument horribles perpétrés contre le Maroc » et qui ont visé « la tolérance, la modération et les traditions d'ouverture d'un pays qui a décidé de faire le pari de la démocratie et d'une vie moderne ».
20 mai 2003

Qui est Assirat el Moustaquim ?

Les services de sécurité marocains ont effectué des arrestations, dont une trentaine à Casablanca, mais également à Kenitra, Nador et Fès dans le milieu de Salafia Djihadia.
20 mai 2003

Attentats à Casablanca : Pique-notes - terreur

Les terroristes qui, le 11 septembre 2001, avaient frappé à New York et Washington visaient les symboles de la puissance économique et militaire des Etats-Unis. Ceux qui, ce soir du vendredi dernier, ont plongé Casablanca dans le sang et l'horreur s'en prenaient, eux, à des valeurs autrement plus symboliques : une démocratie émergente, une tolérance à toute épreuve, une stabilité politique et sociale dont peu de pays peuvent se prévaloir en ce début de millénaire et une communauté en train de négocier sa transition démocratique et de remodeler son espace économique, social et culturel pour mieux s'arrimer au monde alentour.
20 mai 2003

Driss Jettou appelle les forces vives à la mobilisation et à la vigilance

Dimanche, le Premier ministre apparaissait sur les écrans de télévision. L'air grave, le ton ferme, c'est debout derrière le drapeau marocain que Driss Jettou a adressé un message de vigilance et de mobilisation aux forces vives d'un pays frappé en son cœur par des attentats sanglants.
20 mai 2003

S.M. le Roi au chevet des blessés des attentats de Casablanca

S.M. le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid et de S.A. le Prince Moulay Ismaïl, s'est rendu, hier après-midi, au chevet des blessés victimes des attentats terroristes perpétrés vendredi soir à Casablanca, qui reçoivent des soins dans les différents services de l'hôpital Ibn Rochd de la ville.
20 mai 2003

Le kamikaze rescapé des attentats de Casablanca : un jeune banlieusard ordinaire

Le seul survivant parmi les kamikazes qui ont perpétré les attentats du 16 mai, au centre de Casablanca, est un jeune homme qui n'a jamais éveillé les soupçons de ses voisins, des commerçants de son quartier, ou même des autorités locales.
19 mai 2003

Le portier de la maison d’Espagne à Casablanca a eu la tête coupée

Les assaillants de la Casa de Espana de Casablanca (Maroc) ont coupé la tête du portier avant de pénétrer à l'intérieur de ce restaurant et club social, a affirmé à la télévision publique espagnole la secrétaire de la maison d'Espagne, Lumina Haffa.
19 mai 2003

Les Juifs de Casablanca partagent le deuil des Musulmans

Les quelques milliers de Juifs de Casablanca, qui ont résisté à l'exode massif de cette communauté vers Israël depuis 1948, partagent le sort et le deuil des Musulmans après les attentats du 16 mai, qui ont frappé deux cibles juives.
19 mai 2003

Un climat favorable à l’extrémisme : Le Maroc est fragilisé par la pauvreté

La symbolique est terrible. Survenant quatre jours après le triple attentat de Riyad, les attaques contre le Maroc visent beaucoup plus qu'un autre « allié traditionnel des Etats-Unis » dans le monde arabe, ou que la capitale économique du royaume chérifien. Bien qu'ayant tué en majorité des Marocains, ces attentats visaient des objectifs étrangers et juifs. Ils touchent donc aux symboles mêmes de l'ouverture du Maroc au monde : le tourisme, la présence et les investissements étrangers, et une tolérance qui, jusqu'à ces derniers mois en tout cas, semblait faire partie intégrante de l'identité du pays. La population, profondément ancrée dans ses identités arabe ou berbère, y a en effet vécu depuis des siècles en bonne entente avec une communauté juive dont une petite partie ­ quelques milliers de personnes ­ demeure toujours dans le royaume.
19 mai 2003

La piste Al-Qaeda « prématurée »

Rabat a promis hier de faire la lumière « dans de brefs délais » sur les cinq attentats à la bombe et à la voiture piégée qui ont fait quarante et un morts et une centaine de blessés vendredi soir à Casablanca. Les premiers éléments de l'enquête indiquaient hier que certains des kamikazes étaient des Marocains revenus récemment de l'étranger et auraient été liés à un groupe islamiste interdit. Plus de trente arrestations ont déjà été opérées à l'occasion d'un vaste coup de filet dans les milieux intégristes marocains.
19 mai 2003

Le Maroc découvre le terrorisme

En face du Cercle israélite, une des cibles des attentats terroristes de vendredi soir, l'excitation est à son comble. Escorté par un impressionnant dispositif policier, le roi Mohammed VI, vêtu d'un costume sombre, parcourt les salles éventrées par les déflagrations. Soudain, il rompt le protocole et vient saluer un groupe d'habitants du quartier. « Vive le roi ! Longue vie au roi ! », hurlent, en français et en arabe, une cinquantaine de personnes, pour l'essentiel des familles juives voisines. Chacun essaie de s'approcher de lui au plus près, ou même de le toucher. « Vous allez peut-être penser que nous sommes fanatiques, dit une élégante femme d'une quarantaine d'année, mais, pour nous, juifs, et pour tous les Marocains, Mohammed VI est l'arbitre respecté, le garant de notre sécurité. Il est venu pour nous rassurer et on n'a jamais eu autant besoin de lui. »
18 mai 2003

Attentats au Maroc : Condamnation unanime

De l'Arabie Saoudite, elle-même frappée par des attentats lundi, à la Russie, qui dénonce « l'internationale terroriste », la communauté internationale a unanimement condamné les attentats, qui ont fait 41 morts, selon le dernier bilan officiel.
  • Marocains du monde
  • Société
  • Culture
  • Economie
  • Monde
  • Sport
  • Vidéos
  • Photos
  • Bladi.net

    Bladi.net - 2021 - Infos Maroc - A Propos - Contact