Recherche

Actualités : Consommation

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Consommation
26 février 2008

150.000 téléviseurs à écran plat devraient se vendre en 2008 !

N'importe quel commercial sait que les ventes dépendent essentiellement du moral du client. Du coup, on s'attendait à un refroidissement des ventes sur le marché des téléviseurs suite à la débâcle de l'équipe nationale de football à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2008. Même si les Lions de l'Atlas ont rangé maillots et godasses dès le premier tour, les ventes n'ont pas été très affectées, du moins pour la grande majorité des marques.
25 février 2008

BIM, hard discounter turc, bientôt au Maroc

Au-delà d'une timide exploitation dans certains secteurs, le hard discount peine à percer au Maroc. Pourtant, ce modèle, qui a fait des émules partout dans le monde, a tout pour plaire. Dans la grande distribution, par exemple, les magasins hard discount affichent des prix 20 à 30% moins chers que les grandes et moyennes surfaces traditionnelles. L'argument sonne doux aux oreilles des Marocains. Et, convaincues du bon filon, de plus en plus d'entreprises s'appliquent à forcer le destin. En effet, après l'allemand Lidl qui a annoncé, en décembre dernier, son intention de s'implanter à Fès, c'est au tour du turc BIM de lorgner le marché marocain. A en croire une annonce parue dans la presse nationale, il est question d'une implantation « imminente ».
19 février 2008

500 milliards de DH de dépôts et 378 milliards de crédits à fin 2007

Les chiffres du secteur bancaire à fin 2007 font état d'une progression significative des principaux indicateurs d'activité des banques. Selon le dernier reporting du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), les ressources bancaires se sont établies à 521,8 milliards de DH, dont près de 500 milliards de dépôts de la clientèle (95,5%), en hausse de 17,1% par rapport à fin 2006.
16 février 2008

Derb Ghallef, un marché pas si informel

Le cliché est bien ancré : Derb Ghallef est l'antre de l'informel. Pourtant, la réalité semble bien différente. Le souk casablancais est un véritable carrefour où se croisent les circuits formels et informels. Clientèle et fournisseurs sont souvent issus de circuits de distribution structurés, les paiements sont parfois adossés au système bancaire et la moitié (au moins) des commerçants sont même connus du fisc, puisqu'ils s'acquittent de la patente. Autant de frontières floues entre l'économie formelle et informelle que pointe une étude socio-économique, à paraître sur la revue Economia. Bonnes feuilles résumées.
12 février 2008

200.000 ordinateurs vendus en 2007

Les distributeurs d'ordinateurs se frottent les mains. Pour 2007, ils ont vendu plus de 200 000 unités, fixes et portables. Par rapport à 2006, le rythme de progression n'est pas loin de la moyenne de 25% enregistrée durant ces cinq dernières années, fait-on remarquer. Le marché du neuf est aussi bien animé par les particuliers qui s'équipent de plus en plus, encouragés en cela par la baisse graduelle du coût d'accès à l'internet, que par les entreprises et les administrations (on peut citer, entre autres, l'informatisation des écoles, à travers le programme Génie).
11 février 2008

Classe moyenne, où es-tu ?

Exite-t-il une classe moyenne au Maroc ? A partir de quel revenu net mensuel fait-on partie des Marocains qui sont à l'abri du besoin, voire prétendre accumuler une épargne en biens ou en nature ? Le projet de ciblage des subventions qui commence à faire grand bruit, va-t-il opérer une démarcation entre les différentes couches sociales : nantis, classe moyenne et pauvres ? En tout cas, cela a le mérite de relancer la question de la classe moyenne quant à son existence, ou tout au moins son émergence. Qui en ferait partie ? Où commence et où finit-elle ? Et bien d'autres questions. Mais encore faudrait-il auparavant définir ce qu'est une classe moyenne !
9 février 2008

Les Marocains et la révolution de la consommation

Un nouveau mode de vie des Marocains ? Sans doute, à l'image des pratiques occidentales. En effet, l'urbanisation, l'élévation du niveau de vie et la modernité ont vu l'émergence de nouvelles formes de commerce et ce à partir des années 1990. Galeries marchandes, centres commerciaux de quartiers, supérettes… Et la vague n'est qu'à ses débuts. Auparavant, ce sont les « kissarias », les épiciers et souk du centre qui formaient les seuls lieux d'approvisionnement et de loisirs.
9 février 2008

La franchise dominée par l’habillement et la lingerie

Si la franchise se développe au Maroc à un rythme soutenu, gagnant annuellement au moins une cinquantaine de nouvelles enseignes dans différents secteurs, elle reste toutefois dominée par la branche de l'habillement et lingerie qui s'accapare, à elle seule, 29% de cette activité.
22 janvier 2008

103.597 nouvelles immatriculations en 2007

Un nouveau record a été établi dans le secteur automobile. Pour 2007, les nouvelles immatriculations ont atteint 103.597 unités, toutes catégories confondues. Par rapport à l'année précédente, le marché a progressé de 22,95 %. Il faut dire que le secteur a bénéficié en 2007 d'une conjoncture particulièrement favorable, caractérisée par la poursuite du reflux des taux d'intérêt et la hausse de l'investissement qui s'est répercutée sur le marché des véhicules utilitaires.
21 janvier 2008

Les Marocains appelés à économiser l’électricité

Une campagne audio-visuelle de sensibilisation à une meilleure utilisation de l'énergie électrique sera lancée lundi au Maroc sous le signe « l'électricité, mieux l'utiliser c'est l'économiser ».
17 janvier 2008

Sebta : Frontière fermée pour le pain marocain

Contrôles serrés sur la frontière de Bab Sebta du côté espagnol. L'objectif est de barrer la route à un hôte considéré depuis peu comme persona non grata par les autorités espagnoles de Sebta. Lui, c'est la baguette de pain ou « commera » comme on l'appelle à Tétouan. Suite à une plainte du collectif des boulangers de la ville de Sebta, les autorités ont ainsi décidé de stopper toute entrée de pain à partir du Maroc, de la ville de Tétouan.
16 janvier 2008

E-commerce : nouveau virage pour les paiements en ligne

Les trois millions de Marocains porteurs de cartes bancaires peuvent désormais les utiliser pour des achats en ligne sur lnternet. Ce changement, une première en Afrique, a pu se concrétiser grâce à la mise en place d'une plate-forme technique par le Centre Monétique Interbancaire.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Mohammed VI - A Propos - Contact